Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Le Mettis à Metz a 5 ans : "La 3e ligne est à l’étude"

lundi 17 septembre 2018 à 12:45 Par François Pelleray, France Bleu Lorraine Nord

Alors que le Mettis et le nouveau réseau de bus de l’agglomération messine Le Met’ fêtent leurs 5 ans, une troisième ligne de bus en site propre est à l’étude indique la vice-présidente de Metz métropole en charge de la mobilité, Marie-Anne Isler-Béguin.

Les Mettis ont enregistré l'an dernier 9 millions de trajets.
Les Mettis ont enregistré l'an dernier 9 millions de trajets. © Radio France - François Pelleray

Metz, France

Le Mettis a trouvé son public en 5 ans, le réseau modernisé du Met’ également. En 2017, 21 millions de trajets ont été enregistrés dans tous les bus de l’agglomération messine, dont neuf millions dans les Mettis. Ces grands bus circulent, la plupart du temps en site propre, de l’hôpital Merci à la fac du Saulcy, et de Woippy à Borny.

Marie-Anne Isler-Béguin, vice présidente de Metz métropole en charge de la mobilité. - Radio France
Marie-Anne Isler-Béguin, vice présidente de Metz métropole en charge de la mobilité. © Radio France - François Pelleray

La vice-présidente de Metz métropole en charge de la mobilité, Marie-Anne Isler-Béguin, déclare "nous avons réussi notre pari. Mais, il y a une demande pour toujours plus de bus et pour une 3e ligne de Mettis".

Concertation avec la population pour la 3e ligne de Mettis

Cette 3e ligne de Mettis passera par Montigny-Lès-Metz, mais par quel chemin ? En résumé, cela se joue entre l’avenue du XXe corps américain et l’avenue de Pont-à-Mousson. "Nous avons embauché les meilleurs spécialistes des déplacements pour qu’ils trouvent la meilleure voie. Mais c'est certain, ce sera l’une ou l’autre de ces avenues. Nous travaillerons avec la population pour cette 3e ligne, c’est une question clef pour nous", poursuit Marie-Anne Isler-Béguin.

Des parkings-relais qui n’ont pas trouvé leur public

Mis à part le parking-relais Rochambeau, le plus proche du centre, les deux autres plus éloignés, à Woippy et au parc des expositions, sont loin d’être remplis. "Ce n’est pas un échec pour nous. Il y a une progression, mais souvenons-nous qu’à Strasbourg cela avait pris du temps également et aujourd’hui ça fonctionne".

Gratuité des transports en commun impensable

Même si 38 villes de France (récemment Dunkerque) ont mis en place la gratuité de leur réseau de bus, "cela est impensable dans une agglomération aussi grande comme la notre", continue Marie-Anne Isler-Béguin. "Tout se paye et il faut noter que la taxe transport payée par les entreprises finance à 75% notre réseau. _Les tickets ne représentent que 25%_. D’ailleurs, le plus grand contributeur est PSA à Borny _donc pourquoi pas imaginer de prolonger le Mettis jusqu’à cette usin_e".

Le bilan de quelques voyageurs du Mettis.