Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Le nouveau péage de Baillargues, point noir de l'A9 cette semaine

lundi 6 mars 2017 à 19:31 Par Marie Ciavatti, France Bleu Hérault

Attendez-vous à une circulation difficile aux heures de pointe sur l'A9 entre Lunel et Montpellier. Jusqu'à vendredi matin, le trafic est ralenti à hauteur du futur péage de Baillargues en raison du chantier du doublement de l'autoroute.

La circulation s'annonce difficile sur l'A9 aux heures de pointe cette semaine entre Lunel et Montpellier
La circulation s'annonce difficile sur l'A9 aux heures de pointe cette semaine entre Lunel et Montpellier © Maxppp -

Baillargues, France

Le chantier du doublement de l'autoroute touche à sa fin mais il réserve encore quelques galères: jusqu'à 7 kilomètres de bouchon ce lundi matin sur l'A9 au futur péage de Baillargues entre Lunel et Montpellier. Trois quarts d'heure de trajet supplémentaire. Les responsables des travaux avaient prévenu mais ne s'attendaient pas à de telles perturbations.

Une étape incontournable

C'est l'une des dernières phases du chantier mais pas des moindres. Il faut terminer la couche d'enrobé de l'actuelle A9 entre Baillargues et Vendargues. Etape qui impose de transférer le trafic sur la nouvelle autoroute A709. Pas d'autres choix que de passer par le futur péage de Baillargues, au ralenti à 30km/h - mais sans payer puisqu'il n'est pas encore en service.

Ensuite en direction de Montpellier, le nombre de voix se réduit, ce qui aggrave l'effet entonnoir. "Il était prévisible que nous ayons des difficultés lors de cette phase très particulière mais indispensable. On a essayé de la comprimer" dans le temps explique Salvador Nunez, qui coordonne le chantier pour Vinci. "Normalement dès vendredi matin, sauf aléas, on retrouvera une configuration normale".

Salvador Nunez, chef du chantier du doublement

"Un peu de patience"

La seule "bonne" nouvelle c'est en effet que ça ne va durer que 4 jours. "C'est galère mais c'est une phase technique où l'on ne pouvait pas faire autrement, reconnait Salvador Nunez. On a sincèrement fait de notre mieux... Un peu de patience". Dans le registre on ne fait pas d'omelette sans casser des oeufs, il ajoute: "depuis 3 ou 4 ans on a tout fait pour minimiser les difficultés en matière de circulation et ce qu'on sait, nous qui mesurons tout, c'est qu'on n'en a pas plus qu''avant". Pas plus de bouchons pendant le chantier qu'avant donc selon Vinci. Hormi les phases comme celle-ci

Salvador Nunez, chef du chantier du doublement de l'A9

Fin de ces travaux d'ici vendredi matin.. sauf imprévu.