Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Le personnel d'Air France essuie les plâtres du nouveau terminal d'Orly

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Le personnel d'Air France, à l'aéroport d'Orly est à bout de souffle. Selon les informations de France Bleu Paris, 10% des salariés étaient en arrêt de travail ce mardi. La faute au sous-effectif et aux conditions de travail dégradés depuis la mise en service du terminal 3.

File d'attente au terminal 3 d'Orly. 19.06.19
File d'attente au terminal 3 d'Orly. 19.06.19 © Radio France - VD

Orly, France

Ce nouveau terminal 3 inauguré le 18 avril dernier par le Premier ministre est immense : 80.000 m², moderne également, mais dans les faits, les files d'attentes sont très longues pour les passagers qui s'agacent et qui ont du mal à se repérer dans les différents halls. Pour les salariés, les problèmes en séries remontés depuis plusieurs semaines usent le personnel. Sandrine Fillot de la CGT d'Air France à l'aéroport d'Orly explique qu'il "suffit de discuter avec les salariés pour voir que pratiquement tout le monde prend des médicaments pour venir travailler". Elle ajoute : "On a la culture client, on a envie de faire partir nos avions à l'heure mais on nous donne par les moyens de le faire, ce qui fait que, dans la réalité, ce que ça donne, c'est des agents qui courent"

"Malheureusement, on ne peut pas se téléporter" - CGT Air France 

Car parmi les nombreux problèmes liés à ce nouveau terminal, il y a la distance que doivent effectuer les salariés entre les différents halls, ce qui n'était pas le cas avant la jonction. Pour Xavier Masson également de la CGT d'Air France "Malheureusement, on ne peut pas se téléporter. On ne peut pas se rendre d'un point A à un point B aussi vite que la direction pourrait l'espérer. En gros, pour eux, pour faire 500 m, on met autant de temps que pour en faire 50". Sur ce point, la direction d'Air France explique avoir mis à jour tous les temps de trajet pour cet été. 

"Avec une installation de cette taille, il y a forcement quelques dysfonctionnements au départ" - Direction d'Air France à Orly  

Par ailleurs, la direction d'Air France à Orly l'admet : "Avec une installation de cette taille, il y a forcement quelques dysfonctionnements au départ". Depuis l'arrivée de la compagnie dans ce terminal 3, qui fait la jonction entre les anciens Orly-Ouest et Orly-Sud, des dizaines de bugs ont été repérés et créés des conditions de travail très difficiles pour les salariés. La climatisation par exemple ne fonctionnait pas au départ, il a fallu plusieurs semaines pour régler le problème, "mais ça n'est pas encore totalement satisfaisant"

Du plexiglas pour protéger des agressions ? 

Les banques d'enregistrement également posent problème : le matériel n'est pas ergonomique, les sièges trop hauts, les écrans pas amovibles, les passagers s'agacent, les agressions augmentent. Une étude est donc en cours pour protéger les salariés avec du plexiglas. Autre point en cours d'étude : les passerelles qui permettent d'embarquer et débarquer les passagers, là encore il y a des bugs en série. La direction de la compagnie a fait remonter tous ces points à Aéroport de Paris, des réunions sont organisées tous les jours mais pour les salariés, "ça prend trop de temps". Ils redoutent désormais la période des départs en vacances dans quelques jours.