Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Le pont de l'Ile-de-Ré sera fermé à la circulation quelques heures la nuit à la mi-mai

-
Par , France Bleu La Rochelle

Un des câbles de précontrainte du pont de l'île-de-Ré devait être sectionné début mars pour être ensuite remplacé. L'opération avait dû être reportée à cause de fortes rafales de vent. Elle devrait se dérouler à la mi-mai. Mais pourquoi a t-il fallu attendre plus de deux mois pour la réaliser ?

Pont de l'île de Ré
Pont de l'île de Ré © Radio France - Gérald Paris

La Rochelle, France

Le pont de l’île de Ré sera fermé quelques heures la nuit à la mi-mai. Le jour n'est pas encore déterminé, mais un des câbles de précontrainte du pont doit être sectionné par un robot pour être ultérieurement remplacé. Une autre opération de ce type est prévue à la mi-juin avec un autre câble qui présentait lui aussi des fragilités. Quelques fils se sont rompus à l'intérieur. Deux des 218 câbles de précontrainte du pont vont donc être coupés et remplacés d'ici cet été.

Le robot devait intervenir début mars pour couper un premier câble, cela avait été reporté à cause de vents violents ... mais pourquoi avoir pris plus de deux mois pour reprogrammer l'opération ? 

Depuis la rupture totale d'un des câbles en septembre dernier, la structure est surveillée de près

Avec une dizaine de fils cassés sur près de 130, il n'y avait pas d'urgence, mais depuis la rupture totale d'un des câbles en septembre dernier, la structure est surveillée de près. Plutôt que de se précipiter pour réaliser l'opération, les techniciens ont souhaité se donner un peu de temps pour observer le comportement des câbles fragilisés. 

Une surveillance acoustique est en place, et cela a permis de déceler la rupture de deux nouveaux fils, à l'intérieur d'un des câbles à changer. Pas dramatique, mais cela permet d'en savoir plus sur l'évolution de la fragilité dans le temps. 

La structure béton n'était pas prévue non plus pour absorber le choc d'une rupture de câble

Pour Pierre Marie Audouin Dubreuil directeur général des services adjoint du département, "le câble sera coupé par un robot, l'opération est trop dangereuse pour l'homme. Le tout sera filmé pour connaître précisément les conséquences de cette rupture." Des précautions supplémentaires nécessaires, puisque ces dernières semaines, les experts ont également pris conscience d'une chose, pas forcément rassurante. 

Une fragilité supplémentaire : la structure béton n'était pas prévue non plus pour absorber le choc d'une rupture de câble. Alors avant d'intervenir, il faut s'assurer que les déviateurs en béton tiendront le coup. Le renforcement de ces déviateurs est en train de se terminer. D'où ces deux mois d'attente avant la section des câbles.

Choix de la station

France Bleu