Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Le pont de pierre à Bordeaux va-t-il rouvrir aux voitures ? Réponse ce jeudi

mercredi 4 juillet 2018 à 17:19 Par Pierre-Marie Gros, France Bleu Gironde

Les élus de la Métropole bordelaise décident ce jeudi matin en comité de pilotage, s'ils ferment définitivement ou non l'accès du pont de pierre aux voitures et aux deux-roues motorisés . Tout laisse à penser que l'expérimentation lancée le 1er août 2017 va être pérennisée.

Le pont de pierre, sans voiture, depuis août 2017
Le pont de pierre, sans voiture, depuis août 2017 © Radio France - Oanna Favennec

Bordeaux, France

Le Pont de Pierre va-t-il être définitivement fermé aux voitures et aux deux-roues motorisés?  La réponse sera connue jeudi à la mi-journée.. Alain Juppé, le maire de Bordeaux et président de la Métropole, réunit dans la matinée un dernier comité de pilotage, avec tous les élus concernés, avant de rendre la décision finale. Depuis le premier août dernier, , le pont de pierre, le plus vieux pont sur la Garonne, est réservé aux cyclistes, aux piétons et aux transports en commun, et tout laisse à penser que cette mesure va être définitivement adoptée.  

Pour ou contre le retour des voitures sur le pont de Pierre ? Le débat s'enflamme depuis quelques semaines dans l'agglomération bordelaise. Du côté de ceux qui demandent sa réouverture complète, on trouve certains commerçants du quartier de la Bastide, rive droite. Ils parlent d'un chiffre d'affaire en berne depuis bientôt un an. Mais, même épaulés par la Fédération des Motards en Colère, leur mobilisation a semblé faiblir au fil des mois. 

"Attendre l'ouverture du pont Simone Veil" 

Ils ont été rejoints ces dernières semaines par quelques élus de la rive droite, dont le maire de Floirac , Jean-Jacques Puyobrau. Eux ont profité de l'annonce du retard pris dans la livraison du Pont Simone Veil, qui ne sera pas mis en service au mieux avant 2021, pour demander la fin de cette expérimentation.  A leurs yeux, les problèmes de circulation se sont aggravés rive droite, et les mesures prises pour tenter d'améliorer la situation , comme l'installation de feux sur le pont St Jean , ou la mise à 2 fois 3 voies du Pont François Mitterrand, ne suffisent pas pour résoudre les embouteillages quotidiens.

En face, ceux  qui souhaitent une fermeture définitive du pont de pierre aux voitures,  c'est  à dire les associations de cyclistes, les écologistes et la plupart des élus bordelais balaient ces arguments en avançant ce chiffre : avant sa fermeture, 15 mille véhicules traversaient chaque jour le pont de Pierre ; c'est à peine 3% des franchissements de la Garonne en voiture. Le rouvrir ne changerait donc pas grand chose à la situation. Toujours selon eux,  l'ouvrage, bientôt bicentenaire , est fragile, et ne supporterait plus le passage des trams et des voitures .Des travaux de consolidation ont bien eu lieu, mais il en faudra d'autres, dont le financement n'est pas bouclé. 

De plus en plus de cyclistes et de piétons sur le pont de pierre 

Autre argument : le pont, dans sa configuration actuelle,  séduit et a été adopté par le plus grand nombre. La preuve : plus  de 10.000 cyclistes et plus de 7.000 piétons le traversent tous les jours, si l'on en croit le comptage effectué entre mardi , 6h , et mercredi, 2h,   par l'association Vélo-Cité.  Enfin, pour une question symbolique, il paraît difficile de revenir en arrière : réintroduire la voiture écornerait l'image d'une ville qui fait de plus en plus pour le vélo. 

En janvier dernier , Alain Juppé avait un peu surpris son monde en annonçant que l'expérience du Pont de Pierre sans voiture était prolongée de six mois , le temps , disait-il alors, de poursuivre la concertation. Le maire de Bordeaux et président de la Métropole reconnaît qu'il s'agit d'une décision difficile à prendre, mais les chiffres qu'il avance laisse supposer que son choix est fait. Il cite notamment une étude de la CCI, qui montre que "17% des habitants de ce secteur de la rive droite venaient en voiture par le pont de pierre". 

C'est un élément à prendre en considération dans cette décision. - Alain Juppé,  le 22 juin dernier 

"Une décision très difficile à prendre " Alain Juppé

Lundi après-midi, lors d'une réunion en mairie, les adjoints d'Alain Juppé ont donné leur avis à main levée; une grande majorité a voté pour un bannissement définitif des voitures sur le pont de Pierre.