Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Le pont ferroviaire de Muret inauguré, en remplacement du passage à niveau dangereux

-
Par , France Bleu Occitanie

Ce nouvel ouvrage remplace le passage à niveau jugé trop dangereux. 23 millions d'euros ont été investis. En Occitanie, il existe encore 32 passages à niveau à traiter de "manière prioritaire" selon l'État et SNCF Réseau.

Le nouveau pont ferroviaire remplace l'ancien passage à niveau.
Le nouveau pont ferroviaire remplace l'ancien passage à niveau. © Radio France - Romain Dézèque

Muret, France

Après des années et des années d'attente, le passage à niveau situé dans le centre de Muret n'existe plus. Il coupait un important axe routier et plusieurs centaines de piétons le traversait quotidiennement, ce qui le rendait particulièrement dangereux. Dorénavant, les voitures et les piétons passeront sous un tunnel ferroviaire. L'ouvrage a été inauguré jeudi 31 octobre en présence des différents contributeurs (État, Région, Département, SNCF Réseau, Municipalité). "C'était une sorte de serpent de mer", explique, soulagé, le maire de Muret André Mandement. "L'État a inscrit ce passage à niveau préoccupant en 1997... Je n'accuserai pas l'État mais il faut que nous mettions les moyens sur ces sujets indispensables à la sécurité de nos concitoyens" ajoute l'élu, qui déplore qu'un tel projet ait mis plus de vingt ans à se réaliser. 

Deux passages bientôt rénovés en Haute-Garonne

Il existe en Occitanie 32 passages à niveau jugés "prioritaires" par l'État et SNCF Réseau, autrement dit dangereux par leur emplacement. "L'idéal c'est de supprimer ces passages, avec un ouvrage enterré, mais tout ça se fait en fonction de programmes d'investissements avec des montants dégagés au niveau national, donc ça prend un certain temps" explique le préfet de Haute-Garonne et d'Occitanie, Étienne Guyot. Actuellement deux autres "PN" sont en cours de rénovation : celui de Toulouse-Montaudran, censé être inauguré l'été prochain, et celui d'Escalquens, dont le chantier débutera en 2021. 

En mai dernier, suite au drame de Millas, la ministre des Transports Elisabeth Borne a annoncé une augmentation de 40 % du budget de sécurisation des passages à niveau d'ici 2022. Avec, en accompagnement, une série de mesures test comme la présence de radar ou l'abaissement des vitesses pour les voitures. Selon la SNCF, 98 % des accidents sont liés aux comportements des automobilistes.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu