Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Le préfet de Haute-Loire annonce le remplacement de cinq radars dès le mois de juillet

Invité de France Bleu, ce vendredi matin, Nicolas de Maistre, le préfet de Haute-Loire, annonce une première vague de remplacement des radars détruits l'an dernier dans le département.

Nicolas de Maistre, le préfet de Haute-Loire, annonce la réparation de cinq radars en juillet prochain
Nicolas de Maistre, le préfet de Haute-Loire, annonce la réparation de cinq radars en juillet prochain © Radio France - Caroline Pomès

Haute-Loire, France

Invité de France Bleu ce vendredi 14 juin, Nicolas de Maistre, le préfet de Haute-Loire, constate que le bilan de la sécurité routière est contrasté dans son département. Depuis le début de l'année 2019, on déplore dix morts sur les routes altiligériennes. Le nombre d'accidents et de tués a reculé par rapport à la même période l'an dernier mais il faut dire que 2018 avait été une année noire en la matière.   

"Cette amélioration nette, souligne le préfet, est à mettre en contraste avec des comportements qui, eux, évoluent de manière négative." Nicolas de Maistre cite par exemple un bond de 75% des refus d'obtempérer ou en encore une progression de 63% des grands excès de vitesse (ndlr : 40 kilomètres / heures au-delà de la vitesse maximale autorisée). 

Un bon des comportements dangereux

Face au fléau des vitesses excessives, le préfet de Haute-Loire annonce une première vague de réparation des radars détruits ou endommagés l'an dernier dans le département. En 2018, vingt radars fixes et quatre radars autonomes avaient été détériorés pour un coût de 1.560.000 euros. En février dernier, seulement neuf radars fonctionnaient sur les 29 du département. 

En juillet, cinq communes verront donc l'installation de radars tourelles, autrement dit, des radars installés à quatre mètres de hauteur, sur des mâts renforcés, pour éviter les dégradations.  Sont concernées : 

  • Vazeilles-Limandre 
  • Mazeyrat-d’Allier 
  • Bellevuela-Montagne 
  • Saint-Georges-d’Aurac 
  • Saint-Vincent.    

Chaque remplacement de radar coûte entre 120.000 et 200.000 euros.