Transports

Le premier bus Tempo est arrivé au Mans

Par France Bleu Maine, France Bleu Maine mardi 8 septembre 2015 à 16:18

Le nouveau bus Tempo reliera la gare du Mans à Allonnes en 2016
Le nouveau bus Tempo reliera la gare du Mans à Allonnes en 2016 - Ruddy Guilmin

Le tout premier bus Tempo, qui reliera la gare du Mans à Allonnes en haut niveau de service, a été livré par Iveco à Le Mans Métropole. Un bus ultra moderne mais qui se comportera davantage comme un un tramway. A découvrir ce week-end à la foire des Quatre jours du Mans.

Ce qui frappe chez Tempo, c'est d'abord le design, très moderne, avec ses cache-roues de couleur et son nez galbé, légèrement arrondi. Tout cela lui donnerait presque l'aspect d'un tram. C'était "voulu" assure Jean-Claud Boulard, le président de Le Mans Métropole, ravi par la "bonne bouille" de ce nouvel équipement.

Pour le reste, il s'agit bien d'un bus de type "accordéon" ou "à soufflet" (sauf qu'il est un peu plus long de quarante centimètres). Comme les autres, il peut transporter cent-vingt voyageurs et roule au gaz, avec toutefois un moteur plus puissant (de 330 chevaux) et moins polluant : "C'est un moteur Euro 6, c'est ce qui se fait de mieux en matière de pollution, il n'y a quasiment aucune particule qui sort",  souligne le président de la Setram, Jean-François Soulard. D'après le premier conducteur, Damien, qui a emmené Tempo du centre de maintenance d'Antares au parc des expos, c'est un "outil agréable, avec une bonne ergonomie et une bonne souplesse de conduite".

Un bus qui fonctionnera comme un tram

Cependant, Tempo, le "super bus" fonctionnera en fait plutôt comme un tramway puisqu'il s'arrêtera à toutes les stations, lesquelles seront dotées de quais avec des aménagements similaires au tramway.  Les voyageurs pourront monter à bord par n'importe quelle porte. En revanche,  on n'achètera plus son ticket au chauffeur. Les explications de Jean-François Soulard :

Tempo expliqué par le président de la Setram

Le cout de ce véhicule fabriqué entièrement à l'usine Iveco d'Annonay en Ardèche : 500 000 €. La métropole en a acheté dix. Les premiers tests sur la voie spéciale entre la gare et Allonnes démarreront le 18 septembre. Mise en service prévue au cours du premier trimestre 2016.