Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Le premier « radar – chantier » de la Sarthe

vendredi 26 août 2016 à 18:43 Par Bertrand Hochet, France Bleu Maine

L’appareil, également baptisé « radar autonome », est déplaçable. Il vise à sécuriser les zones de chantier dans lesquelles la vitesse est réduite. Il sera installé dans un premier temps sur l’autoroute A11, au niveau de l’échangeur Le Mans Nord. Entrée en service le 5 septembre 2016.

Ce radar autonome n'est relié à aucun fil (illustration)
Ce radar autonome n'est relié à aucun fil (illustration) © Maxppp - Alexandre Marchi

Ce « radar- chantier » pourra changer de place selon les besoins. Pour commencer (jusqu’au 15 octobre) il sera installé sur l’autoroute A11, près de l’échangeur Le Mans Nord. Cet appareil, vise surtout à sécuriser les ouvriers, explique Corine Orzechowski, la préfète de la Sarthe : « il permet de faire en sorte que les automobilistes respectent les vitesses réduites et cela protège les personnes qui travaillent sur les chantiers. Car nous avons de plus en plus d’accidents sur les chantiers d’autoroutes »

La vitesse en cause dans quatre accidents mortels sur dix

Ce nouveau radar sécurisera aussi le basculement de circulation sur cette zone le temps des travaux (car il y aura une réduction progressive de la vitesse jusqu'à 50 kilomètres heures). L'objectif est bien la prévention, insiste la préfète de la Sarthe : « plus de 40% des accidents mortels sont dus à une vitesse excessive. C’est la raison pour laquelle on met des radars. Ce n’est pas pour le plaisir ni pour remplir les caisses de l’Etat ».

Ce « radar- chantier » est autonome, c'est à dire qu'il n'est relié à aucun fil, ce qui devrait éviter qu'il soit vandalisé. Des panneaux de signalisation seront posés en amont de l'appareil pour prévenir les automobilistes de sa présence. Si le véhicule est en infraction,  le radar transmettra automatiquement le message au centre national de traitement.

En Sarthe, on compte 44 radars dont la moitié sont fixes. La préfecture indique que 7 nouveaux radars vont prochainement flasher dans les deux sens.