Transports

Le projet d'un nouveau pont entre Drôme et Ardèche relancé par Olivier Dussopt

Par Florence Beaudet, France Bleu Drôme-Ardèche mardi 17 janvier 2017 à 20:41

Le pont reliant Sablons à Serrières
Le pont reliant Sablons à Serrières - Base de données Structurae

Le député-maire socialiste d'Annonay a interpellé le gouvernement ce mardi. Olivier Dussopt estime que la construction des nouveaux échangeurs autoroutiers au nord de la Drôme doit être accompagnée de la construction d'un nouveau pont pour desservir l'Ardèche.

Le Nord Ardèche pourra-t-il profiter pleinement de la création des nouvelles sorties d'autoroute ? Olivier Dussopt a alerté le secrétaire d'Etat aux transports ce mardi dans une question orale sans débat à l'Assemblée nationale. En 2021, deux demi-échangeurs seront mis en service sur l'autoroute A7 dans le Nord Drôme : l'un à Saint-Rambert-d'Albon, l'autre à Saint-Barthélémy-de-Vals. Ils devraient générer un flux de 11 600 véhicules supplémentaires chaque jour.

Les deux ponts actuels ne suffisent pas

Pour se rendre en Ardèche, il n'existe que deux ponts pour franchir le Rhône dans ce secteur: celui entre Sablons et Serrières qui est déjà saturé et celui d'Andancette à Andance qui date de 1827 qui est trop étroit et ne permet pas aux véhicules de se croiser sur toute sa longueur. Pour Olivier Dussopt, il faut donc relancer aussi le projet d'un nouveau pont dans ce secteur. "C'est indispensable pour le désenclavement du bassin industriel d'Annonay" dit le député-maire.

Dossier enfoui au fond des cartons

On est loin du compte. Une étude de faisabilité sur ce projet de pont avait bien été prévue au contrat de plan Etat-région. Elle devait être réalisée entre 2015 et 2021. Mais le projet a été retiré du CPER. Aujourd'hui, le gouvernement se borne à rappeler que la création des échangeurs sera accompagnée d'études sur ses conséquences pour les autres équipements routiers dont les ponts sur le Rhône qui relèvent des collectivités. Olivier Dussopt estime que l'Etat pourrait faire davantage pour les infrastructures de l'Ardèche qui ne compte plus qu'une route nationale, dans le sud du département, et aucun transport ferroviaire de voyageurs.

Pour Olivier Dussopt, l'Etat doit s'impliquer davantage