Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports
Dossier : Le projet de l'A45 entre Saint-Étienne et Lyon

Le gouvernement abandonne l'autoroute A45 entre Lyon et Saint-Étienne

-
Par , , France Bleu, France Bleu Saint-Étienne Loire

C'est officiel, le projet autoroutier A45 entre Lyon et Saint-Étienne et Lyon est officiellement abandonné. La ministre des Transports en a informé des élus locaux. Le gouvernement préfère centrer des investissements de 400 millions d'euros sur les axes autoroutiers existants ou le ferroviaire.

L'autoroute A45 devait traverser près d'une trentaine de communes dans la Loire, le Rhône et la Métropole de Lyon
L'autoroute A45 devait traverser près d'une trentaine de communes dans la Loire, le Rhône et la Métropole de Lyon © Maxppp -

Saint-Étienne, France

Le gouvernement a décidé d'abandonner le projet autoroutier de l'A45 qui devait relier Saint-Étienne et Lyon. Élisabeth Borne, ministre en charge des Transports, l'a confirmé la semaine dernière à Laurent Wauquiez (LR), président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, et 'a confirmé mercredi à la députée ligérienne Valéria Faure-Muntian (LREM).

••• Tous les reportages de France Bleu sur l'autoroute A45

Privilégier le ferroviaire et renforcer l'A47

Invitée de France Inter le 23 septembre, la ministre envisageait déjà de privilégier un éventuel renfort de l'A47 ou le ferroviaire entre la Loire et la Métropole de Lyon. "Il faut améliorer les déplacements entre Lyon et Saint-Étienne. Il y a beaucoup d'habitants de Saint-Étienne qui veulent travailler à Lyon et qui passent beaucoup de temps dans les embouteillages. Ce que je regrette, c'est qu'il y ait aussi peu de voyageurs sur la ligne ferroviaire entre Lyon et Saint-Etienne."

"Entretenir les réseaux existants avant de penser à faire des nouveaux projets"

Elle avait ajouté qu'il était préférable "de trouver la réponse la plus juste. (...) On doit d'abord entretenir, maintenir en bon état ou remettre en bon état les réseaux existants (...)."

Le gouvernement en a informé les élus locaux

Élisabeth Borne a rencontré Laurent Wauquiez (LR), président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, la semaine dernière. Celui-ci a toujours bataillé pour la réalisation de l'A45. Dans la foulée, la ministre a également convoqué tous les élus de la majorité, députés sénateurs, au ministère des Transports mercredi.

Ils ont évoqué tous les sujets liés à la mobilité dans la région, dont le projet ferroviaire Lyon-Turin, les liaisons avec Clermont-Ferrand, Grenoble et donc l’autoroute A45.

Les points négatifs de l'A45 

Elle leur a donc dit qu’elle suivait les recommandations du Conseil d’orientation des investissements, dévoilées le 1er février 2018. Elle est donc favorable à l’abandon du projet, qui souffrait de plusieurs faiblesses : impact environnemental, sous-dimensionnement des arrivées à Lyon et à La Fouillouse, taux de subventions trop élevé pour une concession de ce genre, à hauteur de 60%, inédit en France.

Quelles solutions désormais ?

La ministre propose des alternatives et maintient l’investissement de 400 millions d’euros prévu pour l’A45, dédiés désormais à ces alternatives.

Renforts des axes autoroutiers existants

À court terme, la création de bandes d’arrêt d’urgence sur les sections qui en sont dépourvues sur l’A47 et sa liaison avec l’A7, l’A450 et l’A46 le contournement Est. À moyen terme, il s’agit du traitement du nœud de Givors-Ternay, là où on passe le Rhône : passage à deux fois 4 voies ou deux fois trois voies en fonction de l’étude technique.

Développer les parkings-relais et le covoiturage

Dans les projets également, l'investissement à hauteur de 30 millions d’euros pour des parkings relais, pour favoriser le covoiturage ou les liaisons avec les gares ferroviaires.

Développer le ferroviaire

Pour le ferroviaire, l’objectif c’est de doubler le trafic entre Saint-Étienne et Lyon, passer de 20 000 à 40 000 voyageurs jour.

Travail sur le réseau ferroviaire déjà en cours et à moyen terme, renforcement des capacités : allongement des trains et passage à un train tous les quarts d’heure c’est-à-dire une augmentation de 30% du trafic, grâce notamment à la création de la voie L à Lyon-Part-Dieu (d’ici à 2022).

La SNCF étudie la possibilité d’agrandir les quais des gares intermédiaires, Saint-Chamond, Rive-de-Gier, Givors et la réfection des quais à Saint-Étienne pour accueillir des trains plus grands.

Les opposants à l'A45 s'étaient réunis le 22 septembre à La Talaudière (Loire) - Maxppp
Les opposants à l'A45 s'étaient réunis le 22 septembre à La Talaudière (Loire) © Maxppp -

La fin du débat entre les "pour" et les "contre"

Depuis des années, les partisans et opposants se faisaient face. Ces derniers faisaient part de leur inquiétude de voir des terres agricoles disparaître, entre La Fouillouse et Brignais, ou de trop valoriser le transport routier.

Le 22 septembre dernier, les anti-A45 s'étaient réunis à La Talaudière (Loire) pour réaffirmer leur opposition au projet. 

  - Maxppp
© Maxppp -

Maxime Combes, membre de la coordination des opposants à l'A45, expliquait alors qu'il y avait quatre raisons d'être contre ce qu'il appelait un projet "inutile".

"Cette autoroute ne fera que déplacer les bouchons de quelques kilomètres, rien ne sera réglé sur le fond. Ensuite ce projet détruit des terres agricoles. Le troisième enjeu, c'est la préservation de la biodiversité. Le quatrième problème, c'est l'extension de l'emprise de la voiture, ce projet est antinomique avec les engagements pris [notamment à la COP 21] sur la lutte contre le dérèglement climatique."

Le tracé du projet de l'autoroute A45 entre Saint-Étienne et Lyon - Radio France
Le tracé du projet de l'autoroute A45 entre Saint-Étienne et Lyon © Radio France - Denis Souilla
Choix de la station

France Bleu