Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Le projet de prime pour aller au travail à vélo séduit les cyclistes tourangeaux

-
Par , France Bleu Touraine

Le gouvernement a expérimenté ces derniers mois l'idée de donner une indemnité aux salariés prenant leur bicyclette entre chez eux et leur lieu de travail. Une bonne idée, d'après le collectif cycliste 37.

Vélos à Tours
Vélos à Tours © Radio France

Le ministère de l'Ecologie propose d'instaurer une indemnité kilométrique pour ceux qui utilisent leur vélo pour aller au travail. Une vingtaine d'entreprises a déjà testé ce programme en offrant à leurs salariés une prime calculée en fonction de la longueur du trajet : 25 centimes par kilomètre avec un plafond de 55 euros par mois.

Le bilan ce cette expérimentation a été fait il y a quelques semaines et l'effet incitatif de l'indemnité semble fonctionner. Dans ces entreprises, la part des salariés utilisant ce mode de transport a doublé.

"Cela va encourager les comportements vertueux". Benoit, cycliste tourangeau

Le collectif cycliste 37, fort de 600 adhérents en Touraine, tenait son assemblée générale samedi à Tours. Ces amateurs de vélo suivent avec attention l'avancée du projet.

Pour le collectif cycliste 37, cette idée mérite d'être appliquée à d'autres entreprises

L'indemnité kilométrique pour les salariés venant au travail à vélo fait partie du projet de loi sur la transition énergétique qui est discutée en ce moment au Sénat.

Pour les employeurs cette indemnité serait une possibilité, pas une obligation.