Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Le projet de téléphérique validé à Fleury-les-Aubrais à l'issue de l'enquête publique

mercredi 6 septembre 2017 à 7:38 Par François Guéroult, France Bleu Orléans

"Avis favorable et sans réserve" : c'est la conclusion du commissaire-enquêteur à l'issue de l'enquête publique pour le projet de téléphérique porté par Orléans-Métropole. L'association "Ensemble pour un nouveau Fleury" annonce qu'elle n'envisage pas de déposer de recours.

Le commissaire enquêteur donne un avis "favorable et sans réserve" au projet de téléphérique d'Orléans Métropole
Le commissaire enquêteur donne un avis "favorable et sans réserve" au projet de téléphérique d'Orléans Métropole - Orléans Métropole

Fleury-les-Aubrais, France

Le projet de téléphérique à Fleury-les-Aubrais est validé ! France Bleu Orléans vous le révèle ce matin, le commissaire-enquêteur a rendu un avis "favorable et sans réserve" à l'issue de l'enquête publique qui s'est déroulée au début de l'été. Ce téléphérique voulu par Orléans métropole permettra àl'horizon 2019 de relier la gare de Fleury au futur quartier Interrives, en passant au-dessus des lignes ferroviaires.

"Utile et indispensable" : voilà ce qu'écrit le commissaire-enquêteur. Utile pour rendre attractif le futur quartier Interrives. Et indispensable, parce que le choix d'une ligne aérienne présente de réels avantages. Le coût financier, d'abord : 15 millions d'euros, alors qu'il faudrait au moins 17 millions d'euros pour une passerelle comme celle qui existe à la gare de Blois ; le confort et l'accessibilité, ensuite, la durée du trajet sera de 2 minutes 20 dans des cabines de 56 places ; la sécurité enfin, l'étude de Météo France montre que la vitesse moyenne du vent à cet endroit s'élève à 40 km/h, le système peut supporter des vents jusqu'à 70 km/h... Seul bémol, finalement, que concède le commissaire-enquêteur : le téléphérique est la 1ère pièce du puzzle Interrives, "il ne fonctionnera à plein régime que si le reste trouve acquéreur" - les bureaux, les commerces, les logements à construire. Or à ce jour, seule la Chambre de Commerce et d'Industrie du Loiret a annoncé sa volonté de s'implanter à Interrives.

Les opposants n'envisagent pas de recours

Lors de l'enquête, l'association "Ensemble pour un nouveau Fleury" s'était interrogée sur la pertinence du projet. Son président Stéphane Kuzbyt reste sur sa faim mais annonce qu'il ne déposera pas de recours. Interview de Stéphane Kuzbyt à retrouver ici :

"Notre regret, c'est que tout n'a pas été mis sur la table ; mais notre volonté, c'est que le projet Interrives réussisse" - Stéphane Kuzbyt

De son côté, Marie-Agnès Linguet, le maire de Fleury-les-Aubrais, se garde de tout triomphalisme. D'autant qu'elle a en tête les déboires que traverse actuellement le téléphérique de Brest. Interview de Marie-Agnès Linguet à retrouver ici :

"C'est une première étape, on prendra le temps qu'il faut pour réussir ce projet" - Marie-Agnès Linguet

Les travaux pourraient débuter à la fin de l'année et non pas en septembre comme prévu initialement. A noter que seulement une centaine de personnes ont participé à l'enquête publique, "c'est peu pour un projet de cette importance", regrette le commissaire-enquêteur.