Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Indispensable et très critiqué, le RER fête ses 40 ans vendredi

vendredi 8 décembre 2017 à 8:17 Par Martine Bréson, France Bleu Paris et France Bleu

Une journée spéciale, avec animations, concours, expos, est prévue vendredi par la RATP, la SNCF et Ile-de-France Mobilités pour fêter l'anniversaire du RER. Le RER est né le 8 décembre 1977. Vendredi, il a 40 ans et c'est l'occasion de revivre les grands moments de ce moyen de transport.

Le RER a 40 ans
Le RER a 40 ans © Maxppp - Vincent Isore

Paris, Île-de-France, France

Il faut remonter le temps jusqu'aux années 60 pour découvrir le début de l'histoire du RER. Ce Réseau Express Régional (RER) revient au général de Gaulle. Un jour des années 60, le général survole la région parisienne avec son préfet. Il aurait alors eu cette phrase désormais entrée dans l'Histoire : "Delouvrier, mettez moi de l'ordre dans ce bordel". L'affaire était lancée. Une quinzaine d'années plus tard, le 8 décembre 1977, le président Valéry Giscard d'Estaing inaugurait l'interconnexion du RER A et B à la nouvelle station Châtelet-Les-Halles. Le RER C voit le jour le 26 septembre 1979. Le RER D est lancé le 27 septembre 1987. Le RER E est ouvert le 14 juillet 1999.

Depuis 40 ans, le RER fait partie du quotidien des Franciliens.

Un gain de temps mis en avant par les premiers usagers

Reproduction d’une affiche lors d’une campagne de la RATP en 1985. - Aucun(e)
Reproduction d’une affiche lors d’une campagne de la RATP en 1985. -

Durant 20 ans, il y a eu un âge d'or des RER explique Frédéric Leonhardt, urbaniste et spécialiste des transports et du Grand Paris. Il était l'invité de France Bleu Paris vendredi à 8h15. "Au départ, le RER est une grande réussite", explique Frédéric Leonhardt. "C'est l'avantage du train de banlieue, la vitesse (50 km/h), c'est l'avantage du métro, la fréquence et donc c'est un système très puissant qui s'est installé assez rapidement dans les années 70/80 et qui a permis de raccourcir les distances. C'est un moyen formidable de déplacement dans la région parisienne qui a permis d'absorber la croissance de l'Ile-de-France".

Les grèves

La plus dure est certainement celle qui a paralysé tous les transports en commun à la fin de l'année 1995. Une réforme de la Sécurité sociale envisagée par le Premier ministre Alain Juppé mobilise les foules. La grève durera pratiquement trois semaines. Ceux qui l'ont vécue se souviennent peut-être que des Bateaux-mouches gratuits et des bus privés avaient été mobilisés pour permettre aux Parisiens et Franciliens de se déplacer.

La grande grève de 1995 - AFP
La grande grève de 1995 © AFP - Joël Robine

L'horreur des attentats

Dans la gare Saint-Michel-Notre-Dame sur le RER B, le 25 juillet 1995, un attentat la bonbonne de gaz provoque la mort de huit personnes et fait 17 blessés. L'attentat est revendiqué par le groupe islamique armé (GIA) algérien. C'est le début d'une série noire. Le 17 octobre, une bombe explose entre les gares du Musée-d'Orsay et de Saint-Michel. Il y a une trentaine de blessés. Le 3 décembre 1996, nouvel attaque. L'attentat a lieu à la station Port Royal. Il provoque la mort de quatre personnes et fait 91 blessés.

Dixième anniversaire de l'attentat du RER à la station Saint-Michel. - Maxppp
Dixième anniversaire de l'attentat du RER à la station Saint-Michel. © Maxppp - Thibault Camus

Se montrer dans le RER, de nombreuses personnalités l'ont fait

La plupart des présidents de la République ont,un jour ou l'autre, pris le RER et l'ont fait savoir. De Jacques Chirac à François Hollande, les photographes n'ont pas raté l'instant.

En 1980, le maire de Paris, Jacques Chirac, saute un portillon du métro parisien lors de l'inauguration d'une exposition d'art moderne dans la station de RER Auber - AFP
En 1980, le maire de Paris, Jacques Chirac, saute un portillon du métro parisien lors de l'inauguration d'une exposition d'art moderne dans la station de RER Auber © AFP - Jean-Claude delmas
 François Mitterrand, Gaston Defferre, ministre de l'Intérieur et Charles Fiterman, ministre des Transports dans le RER à la station du Châtelet en direction du nouvel aérogare de Roissy.  - AFP
François Mitterrand, Gaston Defferre, ministre de l'Intérieur et Charles Fiterman, ministre des Transports dans le RER à la station du Châtelet en direction du nouvel aérogare de Roissy. © AFP - Philippe Bouchon
Nicolas Sarkozy à la station La Défense en 2011. - Maxppp
Nicolas Sarkozy à la station La Défense en 2011. © Maxppp - Lionel Bonaventure

Le RER a aussi servi de décor à de nombreux films. Les gares de La Défense, Auber ou Châtelet font partie des must pour les réalisateurs. A voir et revoir : "Subway de Luc Besson (1985), "Buffet froid" de Bertrand Blier (1979) ou "Bande de filles" de Céline Sciamma (2014).   

Les bébés du RER 

La dernière maman à avoir accouché dans le RER A était partie un jour de novembre 2012 de la gare de Houilles-Carrières-sur-Seine. Elle avait des contractions et avait décidé de se rendre à l'hôpital à Paris. Le bébé n'a pas attendu l'arrivée. La maman a accouché dans le RER A aidée par le conducteur du train et deux voyageuses d'un petit Olajuwon. 

Des trains à deux étages sur toute la ligne en 2017

La ligne A est celle qui transporte le plus grand nombre de voyageurs. Avec 1,2 millions d'usagers, cette ligne est la plus fréquentée d'Europe. Les trains à deux étages ont été généralisés en 2017 pour absorber le flux de cette ligne de 109 kilomètres.