Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le retour aux 90 km/h effectif dès le début du mois de mars sur les routes de Côte-d'Or

-
Par , France Bleu Bourgogne

Le président du conseil départemental l'avait promis, il a présenté jeudi 27 février son calendrier : 1100 km de routes départementales vont repasser à 90 km/h en Côte-d'Or. Cette opération va démarrer dès le 2 mars, annonce François Sauvadet.

Le département va déployer plus d'un millier de panneaux à compter du lundi 2 mars 2020
Le département va déployer plus d'un millier de panneaux à compter du lundi 2 mars 2020 © Maxppp - Jérémie FULLERINGER

Chose promise, chose due : 1100 km de routes départementales vont repasser à 90 km/h en Côte-d'Or, soit 20% du réseau routier. Le président du conseil départemental, François Sauvadet, n'attendait plus que de présenter la carte des nouvelles limitations à la commission départementale de sécurité routière (CDSR). 

L'avis de la commission est obligatoire, mais seulement consultatif. Cela a été fait ce jeudi 27 février : l'élu a donc annoncé dans la foulée son calendrier. Les panneaux seront changés dès le lundi 2 mars et jusqu'au vendredi 6 mars

Le département de Côte-d'Or veut le retour aux 90 km/h sur plus de 1100 kilomètres. - Aucun(e)
Le département de Côte-d'Or veut le retour aux 90 km/h sur plus de 1100 kilomètres. - CD21

Plus d'un millier de panneaux à changer

"J'étais et je suis toujours fermement opposé à cette mesure généralisée de la limitation de la vitesse à 80 km/h", justifie François Sauvadet dans un communiqué, qui évoque une limitation "totalement déconnectée de la réalité des territoires", liée à "une décision technocratique prise de Paris". Concernant la possibilité offerte aux départements de repasser certaines portions à 90 km/h, François Sauvadet évoque des préconisations "tellement restrictives qu'elles visent à empêcher, de fait, les présidents de département de choisir les routes qu'ils veulent repasser à 90 km/h".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu