Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Le retour du train de voyageurs en Ardèche à nouveau repoussé

lundi 7 novembre 2016 à 8:33 Par Florence Beaudet, France Bleu Drôme Ardèche

On pensait le retour des trains de voyageurs sur la rive droite du Rhône définitivement acté. Ce n'est pas le cas. La nouvelle majorité régionale abandonne le projet pour se consacrer à la remise en état des petites lignes existantes.

Rassemblement à Viviers en novembre 2013 pour le retour du train en Ardèche
Rassemblement à Viviers en novembre 2013 pour le retour du train en Ardèche © Radio France - William Borel

La région Auvergne-Rhône-Alpes va mettre le paquet pour la rénovation des petites lignes. Un plan d'investissement de 264 millions d'euros. Mais dans ce plan, il n'y a rien de prévu pour les aménagements nécessaires au retour du train de voyageurs en Ardèche.

Une promesse électorale de nos prédécesseurs mais sans inscription budgétaire

L'ancienne majorité régionale avait pourtant pris une délibération en mai 2015 qui devait graver dans le marbre le retour du train de voyageurs en Ardèche. Elle actait l'inscription de cette ligne Romans-Le Teil-Avignon dans le contrat de plan Etat-région. En octobre 2015, une convention était signée avec SNCF Réseau, 65 000 euros pour les études préliminaires. Il était alors prévu sept allers-retours quotidiens dès 2017.

Ce n'était qu'une promesse électorale selon Patrick Mignola, l'élu savoyard vice-président aux transports

Pour Patrick Mignola, il faut d'abord rénover les lignes existantes

Une décision unilatérale de Laurent Wauquiez et son équipe qui sanctionne l'Ardèche

De son côté, l'élu communiste ardéchois François Jacquart affirme que la région avait déjà prévu au budget dix millions d'euros pour les aménagements urgents sur la rive droite du Rhône. Pour lui, la décision de la région est un choix politique.

François Jacquart estime que c'est une sanction vis-à-vis de l'Ardèche