Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le succès de la ViaRhôna retarde les TER en vallée du Rhône

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Les trains étaient bondés dans la vallée du Rhône, dimanche, après le pont de l'Ascension. Parmi les passagers, un nombre important de cyclistes qui venaient d'achever leur périple sur la ViaRhôna et voulaient rentrer chez eux. Cette affluence a provoqué d'importantes perturbations sur les rails.

Les cyclistes étaient nombreux à prendre le train après avoir descendu la ViaRhôna, lors du week-end de l'Ascension
Les cyclistes étaient nombreux à prendre le train après avoir descendu la ViaRhôna, lors du week-end de l'Ascension © Radio France - Florence Gotschaux

Les trains ont enregistré d'importants retards, dimanche soir, dans la vallée du Rhône. A la fin du week-end de l'Ascension, les gens descendus dans le Sud rentrent chez eux. Mais ça ne s'est pas fait sans mal ! Exemple, le TER de 16h19 à Avignon a enregistré près d'une heure de retard à Lyon, avec forcément des correspondances ratées pour certains voyageurs.

Descendre la ViaRhôna à vélo et revenir en train

Mais pourquoi? Et bien parce qu'il y avait un nombre anormalement élevé de cyclistes dans ces trains. Des sportifs qui avaient descendu un bout de la ViaRhôna et qui comptaient bien rentrer chez eux. Mais pas facile de trouver de la place pour les vélos, à bord. D'où un retard un peu plus important à chaque arrêt en gare. 

Albert Cessieux parcourt régulièrement des tronçons de la ViaRhôna, ici à Valence.
Albert Cessieux parcourt régulièrement des tronçons de la ViaRhôna, ici à Valence. © Radio France - Florence Gotschaux

Des emplacements prévus dans les rames

Il y a pourtant des emplacements réservés aux vélos dans les TER. Selon les types de trains, 5 ou 6 racks à vélo par rame. Mais ça se remplit très vite. Albert Cessieux l'a vécu lors du week-end de l'Ascension l'an dernier. Le Drômois est délégué régional de l'Association Française pour le Développement des Véloroutes et Voies Vertes. "Je prenais le train entre Marseille et Valence, et à chaque arrêt, de nouveaux cyclistes tentaient de monter leur vélo dans le train. Mais à partir de Bollène, il n'y avait plus de place. Ils devaient attendre le train suivant".

La SNCF explique

La réponse explique que ce qui s'est passé le week-end dernier (et qui risque de se reproduire le WE prochain pour Pentecôte) est très exceptionnel, à cause d'une affluence hors norme. Deux rames ont pourtant été rajoutées sur chaque TER dans la vallée du Rhône, ça fait une douzaine de racks à vélo en plus par train, mais c'était encore insuffisant. 

5 à 6 tracks à vélo existent dans chaque rame de TER.
5 à 6 tracks à vélo existent dans chaque rame de TER. © Radio France - Florence Gotschaux

Nicolas Martin, le président de l'Association Valentinoise Roulons en Ville à Vélo s'inquiète pour l'avenir. "Si le succès de la ViaRhôna se confirme et s'amplifie, les gens vont se retrouver coincés et ne pourront pas rentrer chez eux. C'est pour ça qu'il est important de faire pression sur la SNCF".

Mais rajouter des emplacements pour vélo dans les rames, ça ne se fait pas comme ça, précise-t-on à la SNCF. La SNCF qui rappelle qu'elle fait d'abord du transport de voyageurs

Aider le développement de ce nouveau type de tourisme

L'Agence Régionale du Tourisme qui gère la ViaRhôna parle d'un "vrai problème". D'autant que la fréquentation de la voie verte augmente chaque année. 50.000 cyclistes en moyenne sur le tronçon entre Givors et Avignon. Près du double rien qu'à Valence. Auvergne - Rhône-Alpes Tourisme compte reprendre contact avec la SNCF pour voir ce qu'il est possible de faire et ne pas freiner ce type de tourisme en plein essor. 

Preuve du succès de cette "destination". Le Guide du Routard a sorti une édition consacrée à la ViaRhôna en mars dernier.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess