Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Le TER Caen-Rennes passera par Granville dès le mois de décembre

jeudi 13 septembre 2018 à 16:22 Par Marc Bertrand, France Bleu Armorique, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) et France Bleu Cotentin

Le TER Caen-Rennes va faire un détour par Granville à partir du mois de décembre, avec la remise en service de la virgule de Folligny, pour répondre à un fort besoin entre Granville et les deux métropoles bas-normande et bretonne.

A Granville il y aura bientôt de nouveau des TER en plus de l'intercités.
A Granville il y aura bientôt de nouveau des TER en plus de l'intercités. © Maxppp -

Granville, France

Des TER vont de nouveau rouler au départ de Granville. Aujourd'hui il n'y a que l'Intercités Paris-Granville et des bus, mais avant la fin 2018 des trains express régionaux vont relier Caen et Rennes à partir de Granville. La région a en fait décidé de scinder en deux parties la ligne Caen-Rennes pour la faire passer par Granville. 

Le TER Caen-Rennes, qui est assez peu emprunté, sera supprimé, remplacé par des bus. A la place, les trains vont faire une boucle sur Granville.  Quand on partira de Caen, au lieu du terminus à Coutances le TER continuera jusqu'à Granville. Deux minutes d'arrêt, puis il repartira dans l'autre sens, direction Rennes. En semaine, il y aura 4 allers-retour Granville-Caen par jour qui passeront par Coutances, Saint-Lô, Lison et Bayeux, et deux allers-retour quotidiens Granville-Rennes qui passeront par Folligny, Pontorson et Dol-de-Bretagne.

Un lien avec l'ouverture à la concurrence probable du Paris-Granville ?

L'aménagement ne coûte rien ou presque puisque l'infrastructure existe déjà : il suffit de remettre en service la virgule ferroviaire de la gare de Folligny. Ce qui devrait être fait d'ici trois mois, le temps de réaliser les derniers essais et remettre en état de marche les équipement. Les premiers TER circuleraient début décembre.

Pour la CGT, cette nouvelle liaison est aussi un moyen de préparer l'ouverture à la concurrence de l'Intercités Paris-Granville, en créant une ligne alternative. On prendrait le TGV Paris-Rennes puis le TER entre Rennes et Granville pour effectuer le trajet.