Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le trafic des TER devrait être perturbé vendredi dans le Nord Pas-de-Calais après une nouvelle agression

-
Par , France Bleu Nord

Les contrôleurs TER du Nord Pas-de-Calais ont exercé leur droit de retrait jeudi, ce qui a perturbé le trafic des trains. Ils pourraient renouveler leur action ce vendredi. Ils exigent des mesures après l'agression d'un de leur collègues.

Les contrôleurs ont exercé jeudi leur droit de retrait et pourraient le faire à nouveau ce vendredi
Les contrôleurs ont exercé jeudi leur droit de retrait et pourraient le faire à nouveau ce vendredi © Radio France - Aurélien Accart

Le trafic des TER pourrait être à nouveau perturbé ce vendredi dans le Nord Pas-de-Calais après déjà une journée difficile jeudi.

Les contrôleurs ont exercé leur droit de retrait après l'agression d'un de leurs collègues, mercredi, à bord d'un train à Isbergues, dans le Pas de Calais. Selon la SNCF, il a été frappé par quatre personnes alors qu'il verbalisait un voyageur sans titre de transport. Blessé, il s'est vu prescrire 10 jours d'ITT. Les quatre auteurs présumés ont été identifiés et interpellés par les forces de l'ordre. Trois sont mineurs. Le majeur est en garde à vue.

L'agression de trop

Les syndicats demandent des mesures immédiates et notamment des embauches pour permettre la présence d'un contrôleur supplémentaire par train, alors que les agents travaillent seuls actuellement.  Selon Pascal Sautreuil, du syndicat Sud-Rail, c'est l'agression de trop, la septième en un mois. "Le mouvement est parti spontanément, hier, nous ne nous sommes pas vraiment concertés. Il y a beaucoup d'émotion parmi les collègues." dit le contrôleur basé à Lens. 

La SNCF actualisera ce vendredi les informations sur l'état du trafic. 

Elle rappelle que 220 agents de la sûreté sont mobilisés dans la région pour sécuriser les gares et les trains, auprès des personnels de bord.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess