Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Le trafic SNCF reprend doucement entre Bordeaux, Poitiers et Paris après une manifestation sur les voies à Vendôme

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Poitou, France Bleu Gironde, France Bleu La Rochelle

La circulation des TGV sur la ligne Paris-Poitiers-Bordeaux reprend très progressivement ce lundi après-midi. Pendant cinq heures, des salariés d'Arjowiggins ont envahi les voies ferrées à Vendôme (Loi-et-Cher).

Le trafic SNCF est suspendu entre Paris et Poitiers ce lundi matin en raison d'une manifestation sur les voies à Vendôme (Loi-et-Cher)
Le trafic SNCF est suspendu entre Paris et Poitiers ce lundi matin en raison d'une manifestation sur les voies à Vendôme (Loi-et-Cher) © Maxppp - Julio Pelaez

Poitiers, France

Le trafic des trains reprend "très progressivement" entre Poitiers, Bordeaux et Paris, a annoncé ce lundi après-midi la SNCF. La circulation des TGV était interrompue depuis 11h20 du matin en raison d'une manifestation sur les voies à Vendôme, dans le Loir-et-Cher. La SNCF précise que cela va entraîner "d'importants retards jusqu'à ce soir". 

De nombreux passagers ont été bloqués en gare de Poitiers notamment. Selon Alain Krakovitch, le porte-parole de la SNCF, les conséquences sur le trafic ferroviaire ont été très importantes : "12 000 voyageurs touchés, 24 trains soit retardés d'au moins deux heures, soit supprimés".

La SNCF a décidé d'interrompre la circulation des trains pendant près de cinq heures car une centaine de salariés de l'entreprise Arjowiggins de Bessé (Sarthe), actuellement en redressement judiciaire, ont envahi les rails dans la gare TGV de Vendôme. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu