Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Déraillement d'un TGV à Marseille : le trafic perturbé jusqu'en fin de semaine prochaine

samedi 25 août 2018 à 9:36 - Mis à jour le dimanche 26 août 2018 à 10:52 Par Romane Porcon, France Bleu Provence et France Bleu

Le déraillement d'un TGV à l'entrée de la gare Saint Charles vendredi soir entraîne de grosses complications sur le trafic des trains, la SNCF prévoir un retour à la normale en fin de semaine prochaine.

Le TGV a déraillé vendredi soir à son arrivée en gare Saint-Charles, à Marseille.
Le TGV a déraillé vendredi soir à son arrivée en gare Saint-Charles, à Marseille. © Maxppp - SPEICH Frédéric

PACA, France

Le déraillement d'un TGV vendredi soir à l'entrée de la Gare Saint Charles provoque une grosse pagaille sur le trafic des trains. L'accident n'a heureusement pas fait de blessés. Mais en plein week-end de retour en vacances, les voyageurs vont devoir s'armer de patience. 

Les opérations de relevage sont en cours pour redresser les sept wagons du TGV qui a déraillé. Les manœuvres devraient se poursuivre au-delà du week-end, et la SNCF prévoit un retour à la normale en fin de semaine prochaine.

Certains optent déjà pour le système D, comme Annie et Christelle venue en week-end à Marseille. Quand les deux jeunes femmes ont vu que leur train n'arrivait pas en garde de La Couronne-Carro, elles ont décidé de "faire du stop". "Heureusement qu'on est débrouillardes, sourit Annie, sinon on serait arrivées à la fin de notre week-end..."

Le trafic des TGV et TER risque d'être perturbé jusqu'à ce lundi - Radio France
Le trafic des TGV et TER risque d'être perturbé jusqu'à ce lundi © Radio France - Sarah Cozzolino

Mais parfois les retards et annulations se répercutent directement sur le portefeuille des usagers. Le train de Yasmina a été annulé vendredi soir, elle et sa famille ont dû dormir à l'hôtel et ils n'étaient pas les seuls... "Il y avait une queue monstrueuse devant l'hôtel", raconte cette parisienne. 

Asia et son copain ont peur que leurs vacances en Espagne leurs coûtent beaucoup plus cher, puisque le retard d'un train entraîne des réactions en chaîne : "On n'arrivera pas à temps pour une location de voiture à Montpellier, explique Asia, et ça retardera notre arrivée en Espagne, on va devoir payer des frais supplémentaires..."

Des retards pour les TGV et pour les TER

"Un retour du trafic à la normale prendra plusieurs jours", a précisé Jean-Aimé Mougenot, le directeur régional de la SNCF en Paca, sur France Bleu Provence ce matin. Le directeur affirme qu'il y aura des retards sur les TGV et sur les TER, seulement 9 voies sur 16 sont disponibles pour faire circuler les trains en Gare Saint Charles. En revanche le plan de transport OUIGO pourra être assuré normalement : "Nous assurons notamment les trains qui font du Paris-Nice, en passant par Marseille Blancarde." Les trains Paris-Toulon s'arrêtent également à Marseille Blancarde.

Pour les TER, la circulation est normale à destination de la côte d'Azur et vers le Var. Le trafic est en revanche très perturbé sur la ligne Marseille-Aubagne et sur Marseille-Aix avec un TER sur deux, et un bus toutes les trente minutes entre Marseille et Aix-en-Provence. La SNCF demande aux voyageurs de prendre les solutions bus. Sur la ligne Marseille-Miramas, un certain nombre de train ont également été supprimés, des bus de remplacements ont été mis en place. 

On ne connaît toujours pas les causes de cet accident, la SNCF a ouvert une enquête interne en parallèle de celle de la police.