Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le train Intercités Quimper / Nantes en sursis ?

-
Par , France Bleu Breizh Izel

Un rapport parlementaire met sur la sellette les trains corails. Pas assez rentables et surtout vieillots. Le Quimper/ Nantes figure parmi les lignes pointées du doigt par le rapport de Philippe Duron, député PS.

Intercités : un rapport préconise la disparition de plusieurs lignes
Intercités : un rapport préconise la disparition de plusieurs lignes

Les trains Intercités Quimper / Nantes ont leurs adeptes. Un aller/retour à 77€20 plein tarif, 38€ euros pour les jeunes de moins de 26 ans. Il y en 2 par jour : 6h20 et 10h11 au départ de Quimper et retour de Nantes à 15h20 et 19h05. Ces trains corails omnibus ont leurs adeptes :

"Je pars régulièrement de Quuimper pour aller sur Nantes puis sur Bordeaux et quelques fois pour Toulouse. C’est plus pratique que les TER, le TGV et surtout beaucoup moins cher. Les voir disparaître me poseraient vraiment problème" Henri, 66 ans.

"Rien n’est fait pour rendre viable le réseau Intercités"

Pour Gérard Guillon, le président breton de la Fédération Nationale des Associations d’Usagers des Transports, rien n’est fait pour assurer une rentabilité de ces trains Intercités : C’est facile de mettre un véhicule ou lieu de deux. Si la Sncf mettait plus de voitures elle aurait aussi plus de monde dans ces trains. La Fédération Nationale des Associations d’Usagers des Transports, dénonce aussi la jungle tarifaire actuelle et réclame "un système simple" !

XX

Dossier Intercité Enro 2

XX

"On n'a pas de baguette magique"

Pour Gérard Lahellec, vice-président de la région Bretagne en charge des transports, le vrai problème soulevé par ce rapport parlementaire est que ni l’Etat, ni la SNCF ne veut payer ledéficit qui se chiffre à plusieurs centaines de millions d’euros. Etat et SNCF aimeraient bien que les régions prennent le relais. Pour la région Bretagne, le débat reste ouvert mais attention les collectivités locales n’ont pas de baguette magique ! 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess