Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le tram 11 inauguré : "C'est le Grand Paris avant le Grand Paris"

-
Par , France Bleu Paris
Le Bourget, France

La ligne 11 du Tramway a été inaugurée vendredi matin à Epinay-sur-Seine en Seine-Saint-Denis. Elle permet de rejoindre le Bourget en un quart d'heure seulement, contre 45 minutes en passant par Paris. La première étape dans le développement des dessertes banlieue-à-banlieue.

Le tram 11 relie le Bourget à Epinay-Sur-Seine en 15 minutes
Le tram 11 relie le Bourget à Epinay-Sur-Seine en 15 minutes © Radio France - François MADEUF

Dès ce samedi, les franciliens peuvent rejoindre le Bourget depuis Epinay-sur-Seine en un quart d'heure seulement, en passant par Villetaneuse et Stains. L'aboutissement d'un projet à 611 millions d'euros qui aura mis 30 ans à accoucher.

Avec ses pointes à 100km/h, le tram-train dessert 7 gares en tout juste 15 minutes. Cette technologie à mi-chemin entre le tram et le RER a gardé les avantages de chacun, sans les inconvénients, explique Georges Maltese, le directeur opérationnel de cette ligne : "L'installation est hermétique, on ne passe pas de carrefour routier comme sur un tramway, donc question sécurité c'est très important, et c'est ce qui permet d'avoir une vitesse commerciale moyenne de 50 km/h, contre une vingtaine sur une ligne de tram". Autre avantage, les rames font 72 tonnes, c'est beaucoup plus léger qu'une rame de RER A par exemple, et donc beaucoup moins énergivore.

"Le réseau de transport a été insuffisamment développé pendant trop longtemps en Seine-Saint Denis, explique Stéphane Troussel. Or c'est en Seine-Saint-Denis que se joue l'avenir du grand Paris, parce que nous sommes proches de la capitale, parce que nous avons la jeunesse du pays et des terrains disponibles, tout se passe ici."

La première pierre d'un réseau de transports entre banlieues

A terme, le projet prévoit un élargissement de cette ligne au moins jusqu'à Sartrouville à l'ouest, et peut être un jour Noisy-le-Sec à l'Est. Une prolongation très attendue par Gérard, de l'association d'usagers Cadeb : "Je suis venu de Sartouville (à Epinay nldr.), avec l'extension du tram, j'aurais mis un quart d'heure. En passant par Paris, et la porte Maillot, j'ai mis une heure."

"Le tram 11 a vocation a avoir des petits frères et des jumeaux : le tram 12 entre Massy et Evry, le 13 entre Saint-Cyr et Saint-Germain-en-Laye... Tous ces projets doivent voir le jour dans les 5 années à venir, se réjouit la président de la région Ile-de-France, Valérie Pecresse. Elle met en garde contre d'éventuelles coupes dans les budgets réservés au développement des transports : "Si on a pas l'argent pour les faire, ce serait dramatique pour l'environnement, la pollution de l'air et pour la qualité de vie et l'attractivité de la région."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess