Transports

Le Tram'bus "du futur" présenté à Bayonne

Par Thibault Vincent, France Bleu Pays Basque mercredi 21 décembre 2016 à 4:20

La maquette du futur Tram'Bus de l'agglomération bayonnaise conçu par la société basque Irizar e-mobility
La maquette du futur Tram'Bus de l'agglomération bayonnaise conçu par la société basque Irizar e-mobility © Radio France - Thibault Vincent

Le syndicat des transports de l'agglomération bayonnaise a présenté hier son tram'bus qui entrera en service à partir de juin 2019. "Un véhicule du futur" 100% électrique, de 18m de long pouvant transporter 140 passagers et équipant intégralement les futures lignes A1 et A2. Une première en Europe.

On connait désormais les grands contours du fameux tram'bus qui équipera les deux premières lignes en site propre de l'agglomération bayonnaise à partir de juin 2019. Ce bus de 18 mètres pouvant embarquer 140 passagers sera articulé pour faciliter les virages malgré sa taille.

Un bus 100% électrique

Ce véhicule n’émettra aucun gaz à effet de serre promettent les élus. Rechargé intégralement la nuit au dépôt, il sera autonome tout au long de son service de 5h du matin à minuit et demi, grâce à un système de recharge partielle de sa batterie aux terminus, via un pantographe, une sorte de bras articulé.

Les pantographes installés aux terminus des Tram'bus permettront de les recharger en 5 minutes - Radio France
Les pantographes installés aux terminus des Tram'bus permettront de les recharger en 5 minutes © Radio France - Thibault Vincent

Selon ses promoteurs, le président de l'agglomération bayonnaise et du syndicat des transports en tête, qu'un véhicule aussi grand équipe intégralement deux lignes est inédit.

On va être les premiers en Europe à proposer deux lignes avec du matériel électrique complet. — Claude Olive, président de l'agglomération bayonnaise et du syndicat des transports

Claude Olive, président de l'agglomération bayonnaise et de son syndicat des transports, parle de révolution

625.000 euros le bus

Le syndicat des transports a passé commande de 18 tram'bus, à 625.000 euros l'unité, pour équiper intégralement la ligne A1 entre Bayonne-Nord et Biarritz-Centre, dont les travaux de mise en site propre ont débuté et qui doit entrée en service en juin 2019, puis la ligne A2 entre Tarnos et Anglet-Sutar. Des lignes dont les terminus Bayonne-Nord (au niveau du centre Leclers) et Anglet- Sutar seront desservis par des parkings relais pour les automobilistes.

Ces tram'bus, au fond plat qui les rend accessibles aux personnes à mobilité réduite, ont également la particularité d'être connectés. Autrement dit toutes les informations sur la machine, ses éventuels problèmes rencontrés, sont transmis à l'opérateur ce qui permet une meilleure fiabilité, une intervention à distance immédiate et donc un meilleur service promet le constructeur.

Des bus connectés permettant le traitement et la transmission de nombreuses informations en temps réél - Radio France
Des bus connectés permettant le traitement et la transmission de nombreuses informations en temps réél © Radio France - Thibault Vincent

C'est la société basque Irizar e-mobility, dont le siège se trouve en Guipuzcoa, qui a remporté l'appel d'offre européen au nez et à la barbe des six autres candidats. Si le fait qu'elle soit basée près de l'agglomération bayonnaise a compté, ce n'est pas le principal critère retenu assure Claude Olive, le président de l'agglomération.

Le design du bus a pesé et la proximité en dernier. Ils sont à 70 kilomètres de chez nous, avec des garanties d'avoir des techniciens sur place très vite.

La proximité du siège de l'entreprise Irizar, constructeur du tram'bus, est un plus explique Claude Olive, le président de l'agglomération bayonnaise

Le directeur général d'Irizar e-mobility, Hector Oolabe aux côtés de Jean-René Etchegaray à droite, le PDG  Irizar Group José Manuel Orcasitas aux côtés de Claude Olive à gauche, entourent la maquette - Radio France
Le directeur général d'Irizar e-mobility, Hector Oolabe aux côtés de Jean-René Etchegaray à droite, le PDG Irizar Group José Manuel Orcasitas aux côtés de Claude Olive à gauche, entourent la maquette © Radio France - Thibault Vincent

Des distributeurs automatiques de tickets

La billettique aussi va changer avec l'arrivée des Tram'bus. On passe aux tickets et cartes sans contact rechargeables. Ils pourront s'acheter à distance sur une boutique en ligne (sur internet) ou encore sur les quais aux arrêts avec la mise en place de distributeurs automatiques.