Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Le tramway de Clermont-Ferrand au garage pour huit semaines

lundi 2 juillet 2018 à 2:16 Par Emmanuel Moreau, France Bleu Pays d'Auvergne

Après un mois et demi de coupure partielle, le tramway de Clermont-Ferrand est cette fois définitivement à l'arrêt. La troisième (et dernière) coupure estivale doit permettre de réaliser les derniers gros travaux le long de la ligne.

Les tramways remisés au déppôt de Champratel
Les tramways remisés au déppôt de Champratel - T2C

Clermont-Ferrand, France

Le dernier tram est rentré au dépôt de Champratel un peu après une heure et demi cette nuit. Depuis le 14 mai, le tramway était terminus place du 1er mai, un terminus provisoire qui disparaît. Toutes les rames sont rangées pour les deux mois d'été et désormais, les bus de substitution circulent sur toute la ligne A.

Cette coupure totale de la ligne A doit durer huit semaines, le temps de réaliser les travaux nécessaires dans plusieurs secteurs au nord de la ligne. Au sud et au centre ville, les travaux les plus légers sont aujourd'hui terminés. Il reste le plus gros chantier, celui de la réfection du viaduc des Carmes; c'est pour lui qu'une coupure partielle était en place depuis un mois et demi et que le tram ne desservait plus le centre-ville et le sud de Clermont, pratiquement les 2/3 de la ligne.

Pour le moment, le calendrier est respecté. D'ailleurs les entreprises ont l'obligation de terminer le chantier et de rendre la plateforme en temps et en heure pour une reprise normale du trafic le lundi 27 août. Mais comme pour chaque coupure, les tramways devront pouvoir circuler à blanc la semaine précédente.

Des bouchons qui se déplacent?

Cette coupure totale coïncide également avec la mise en place des horaires d'été. Les passagers sont bien moins nombreux pendant la période des vacances et la T2C réduit la fréquence de ses dessertes. C'est pour cela que le nombre de bus de substitution n'augmentera que très peu (28 au lieu de 26 depuis la mi-mai) alors qu'ils circuleront sur l'intégralité de la ligne. 

En juillet et août, le trafic automobile est en baisse, il devrait donc y avoir moins de difficultés de circulation. La place du 1er Mai, le gros point noir depuis le début de la coupure, devrait sauter puisqu'il n'y a plus de correspondance et que les travaux y sont terminés. En revanche, cela devrait peut être bouchonner avenue de la République et surtout au carrefour des pistes, où la plateforme sera refaite, avec un rétrécissement de la voirie. Rien à voir tout de même avec ce qu'on a connu depuis la mi-mai dans le centre ville.

Enfin autre changement estival, qui concerne aussi bien le tram que les bus, plusieurs tarifs ont augmenté au 1er juillet. Le billet est passé de 1,50 € à 1,60 €.