Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

VIDÉO - Le tunnel sous la Loire : une prouesse technologique qui avance à grands pas

vendredi 10 novembre 2017 à 17:18 Par Aurore Richard, France Bleu Touraine

Vos eaux usées passeront bientôt sous la Loire, dans un tunnel de près de 600 mètres de long. Cet ouvrage de 2,20 m de diamètre relie La Riche et Saint-Cyr sur Loire. La fibre optique et les réseaux d'eau potable vont aussi passer par là. C'est un chantier unique qui se terminera en juin 2018.

Eaux usées, eau potable et fibre optique passeront par ce tunnel sous la Loire
Eaux usées, eau potable et fibre optique passeront par ce tunnel sous la Loire © Radio France - Aurore Richard

Tours, France

Pour rejoindre le tunnel, il faut emprunter un escalier de chantier assez étroit. Une fois entré, on se trouve à quatre mètres sous le lit de la Loire. Devant soi, un ouvrage qui fait plus de 600 mètres de long et 2,20 mètres de diamètre.

Le chantier a débuté il y a presque an et il avance bien. "Là, le tuyau d'assainissement, en dessous, le tuyau bleu, c'est pour l'eau. Là, les gaînes qui seront bientôt cachées là-dessous, ce sont les gaines de fibre optique. Elle relieront, en termes de télécommunication, les deux côtés de la Loire, aisément, sans que cela ne se voit ", montre Bertrand Ritouret, vice-président de Tours Métropole Val de Loire.

Construire un tunnel courbé

C'est une véritable prouesse technologique car il a fallu construire un tunnel courbé, creuser sous la Loire mais aussi sous les chemins de fer. "C'est quelques centaines de milliers d'euros qu'il a fallu dépenser, pour mettre des capteurs et vérifier que cela n'avait pas de conséquence pour la SNCF. Surtout, nous avions des créneaux de passage très précis. Nous payons d'ailleurs des pénalités pour le ralentissement des trains, c'est un coût. Il fallait donc respecter ces délais et on les a tenus au jour près et au centimètre près ", explique Bertrand Ritouret.

Fin des travaux en juin 2018

Les raccordements doivent être opérés prochainement. Le puits doit encore être aménagé, les locaux en surface et les escaliers aussi. " Ce n'était pas prévu au départ mais on va concevoir un escalier accessible en permanence. L'éclairage aussi sera installé, ce qui fait que l'on pourra ouvrir le tunnel de temps à autre, pour des visites bien particulières ", certifie le vice-président de Tours Métropole Val de Loire. Une course est déjà prévue le 25 novembre prochain dans le tunnel.

Pour ce projet, il a fallu compter sur un budget de sept millions d'euros. Une moitié a été payée par Tours Métropole Val de Loire et l'autre, par l'Agence de l'eau.