Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Le viaduc ferroviaire de Sully-sur-Loire transformé en voie cyclable dès le printemps 2020

-
Par , France Bleu Orléans

On va bientôt pouvoir franchir la Loire à vélo en toute sécurité entre Sully-sur-Loire et St Père sur Loire ! L'ancien pont ferroviaire, qui n'est plus utilisé par la SNCF depuis 2003, est en passe d'être transformé en passerelle pour cycliste. Ouverture prévue en avril prochain.

Les rails ont déjà été enlevés du viaduc reliant St Père-sur-Loire à Sully-sur-Loire
Les rails ont déjà été enlevés du viaduc reliant St Père-sur-Loire à Sully-sur-Loire © Radio France - François Guéroult

Sully-sur-Loire, France

C'est un point noir de la Loire à vélo qui va sauter, dès les vacances de printemps. Actuellement déjà 30 000 cyclistes traversent la Loire chaque année entre Saint-Père-sur-Loire et Sully-sur-Loire, mais ils le font en empruntant le pont routier, où circulent 16 000 véhicules par jour, dont beaucoup de poids-lourds. Une situation qui ne pouvait plus durer, souligne Dominique Daimay, adjoint au maire à Sully : "C'est quelque chose qu'on regarde de très près et de longue date, car actuellement, la circulation est très pénible pour les vélos, et avec le succès de la Loire à vélo, cela devenait même dangereux."

Le viaduc ferroviaire de Sully date de la fin du XIXème siècle et fait 408 mètres de longueur. - Radio France
Le viaduc ferroviaire de Sully date de la fin du XIXème siècle et fait 408 mètres de longueur. © Radio France - François Guéroult

5 ans pour faire aboutir ce projet

D'où l'idée de transformer le viaduc ferroviaire, ouvert en 1882 mais où aucun train de marchandises ne circule depuis 2003, et qui se situe à quelques encablures du pont. Mais les négociations ont été longues avec la SNCF mais aussi avec la Région Centre Val-de-Loire, car cette transformation enterre un peu plus tout espoir de réouverture d'une ligne ferroviaire Orléans-Gien ; cette ligne n'aurait de toute façon été envisageable qu'en prolongement du projet de liaison ferroviaire Orléans-Châtenauneuf que la Région a repoussé aux calendes grecques, pour des raisons à la fois financières, techniques et politiques.

"Les choses sont désormais claires, indique Alain Touchard, le vice-président du Département du Loiret, en charge des infrastructures. Nous avons signé avec la SNCF une convention d'occupation du viaduc pour 20 ans, renouvelable, et la Région nous accompagne financièrement dans ce dossier." De fait, les rails ont déjà été définitivement enlevés.

Ouverture aux cyclistes prévue en avril 2020

Le chantier avance donc à grand rythme et devrait s'achever fin mars. Les 408 mètres du viaduc seront ainsi transformés en voie cyclable, 125 tonnes de poutre métalliques sont en cours d'installation : "C'est un chantier assez complexe, explique Alain Touchard, car pour que les cyclistes puissent utiliser le viaduc en toute sécurité, il faut aménager des garde-corps avec une certaine hauteur, et à l'intérieur desquels sera intégré un éclairage." En revanche, la structure métallique (qui fait un peu penser au style tour Eiffel) sera conservée telle qu'elle. "On avait songé à la repeindre, mais le coût supplémentaire aurait été prohibitif", précise Alain Touchard.

Depuis le viaduc, une vue inédite sur le château de Sully-sur-Loire - Radio France
Depuis le viaduc, une vue inédite sur le château de Sully-sur-Loire © Radio France - François Guéroult

Les rampes d'accès de part et d'autre de l'ouvrage restent à aménager, ainsi que des nichoirs à chauve-souris sur la partie inférieure du pont, mais tout devrait prêt pour les vacances de printemps, et donc le début de la prochaine saison de la Loire à vélo : "C'est très important, se réjouit Dominique Daimay, on espère profiter encore davantage de l'effet Loire à vélo, car la vue depuis le viaduc sur le château de Sully est tout simplement magnifique. Cela devrait inciter les cyclistes à s'arrêter à Sully et à découvrir la commune." Ce chantier coûte au total 2,2 millions d'euros - dont 1,4 million apporté par le Département et 500 000 euros par la Région.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu