Transports

Le Wi-Fi gratuit arrive (enfin) dans les TGV

Par Géraldine Houdayer, France Bleu Bourgogne, France Bleu Drôme-Ardèche, France Bleu Isère, France Bleu Pays de Savoie, France Bleu Saint-Étienne Loire et France Bleu mardi 13 décembre 2016 à 15:10 Mis à jour le jeudi 15 décembre 2016 à 7:49

Les passagers des TGV vont bientôt pouvoir se connecter à internet gratuitement à bord des trains.
Les passagers des TGV vont bientôt pouvoir se connecter à internet gratuitement à bord des trains. © AFP - Christophe Lehenaff

Les passagers des TGV entre Paris et Lyon vont bénéficier d'une connexion Wi-Fi gratuite à bord des trains dès ce jeudi. D'ici à la fin 2017, 80 % des passagers des TGV français pourront se connecter gratuitement à internet à bord, annonce la SNCF. Un programme qui a pris un an de retard.

C'est une demande récurrente de la part des passagers des TGV : pouvoir se connecter à internet à bord des trains. C'est vrai que se connecter depuis un ordinateur ou un smartphone, est souvent mission impossible, même en passant par la 3G ou la 4G. "Internet à bord est la première demande des utilisateurs", reconnaît Guillaume Pépy, le président de la SNCF. Ce mardi 13 décembre, la compagnie ferroviaire a présenté son plan "TGV Connect" : dès jeudi, les passagers des TGV entre Paris et Lyon vont bénéficier d'une connexion gratuite à bord de leur train. La majeure partie des lignes à grande vitesse françaises en sera équipée d'ici fin 2017.

80 % des passagers des TGV pourront se connecter d'ici fin 2017

"Dès le 15 décembre 2016, la SNCF offre une connexion internet gratuite à tous ses clients de la ligne TGV Paris-Lyon, déclare la compagnie dans un communiqué. D'ici fin 2017, ce sont 80% des voyageurs TGV qui pourront ainsi profiter de TGV Connect", le nom donné à ce service. "Plusieurs lignes TGV proposeront progressivement le service TGV Connect à tous leurs clients en 2017 : Bordeaux, Lille, Strasbourg, Rennes, Marseille. Les villes desservies sur le parcours seront également reliées et connectées".

Un programme qui arrive avec au moins un an de retard

Le président de la SNCF, Guillaume Pepy, avait affirmé début 2015 que le réseau ferroviaire français serait connecté à internet fin 2016. Interrogé mardi par l'agence AFP, il a expliqué que ce retard était dû à la "procédure d'achat, à la mise en concurrence pour équiper les rames", plus longue que prévu. La SNCF a investi 100 millions d'euros pour équiper 300 rames TGV en antennes installées sur la voiture-bar, pour capter la 3G et 4G, en câbles qui font circuler le signal dans tout le train, et en antennes Wi-Fi pour que les voyageurs puissent le capter correctement. "Ce déploiement a nécessité l'installation de 124 kilomètres de fibre optique et 18.000 antennes sur l'ensemble des rames, ce qui permettra à des centaines de personnes de se connecter en même temps", ajoute la SNCF. Plus de 103 antennes supplémentaires ont aussi été installées par Orange entre Paris et Lyon, pour assurer une bande passante continue. Selon la SNCF, à la fin de l'année prochaine, 300 rames seront équipées d'un système qui permettra de proposer un service internet à 300km/h, sur tout le réseau TGV.

Les TER, RER et trains Intercités vont suivre le mouvement : "90% des voyages en train seront couverts en 2020", a assuré Guillaume Pepy.

  - Visactu
© Visactu -