Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Les 20 ans d'un géant : dans les entrailles du Pont de Normandie

mercredi 12 août 2015 à 16:25 Par Olivier Duc, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) et France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

Pour les 20 ans du Pont de Normandie, la Chambre de commerce et d'industrie et l’office de tourisme du Havre organisent des visites exceptionnelles de l’ouvrage d’art qui surplombe l’Estuaire de la Seine. Malgré des dates supplémentaires, elles affichent toutes complètes en août et en septembre. Devant le succès, elles devraient être reconduites l’an prochain.

Les visiteurs se rendent dans le tablier du Pont de Normandie, 50 mètres au dessus de la Seine
Les visiteurs se rendent dans le tablier du Pont de Normandie, 50 mètres au dessus de la Seine © Radio France - Olivier Duc

Ils viennent de Normandie mais également d’Île de France et même d’Allemagne. Les seize visiteurs inscrits pour cette visite matinale n’ont qu’un seul souhait : visiter l’intérieur du tablier du Pont de Normandie et de ses impressionnants pylônes.

« J’ai suivi les travaux de sa construction ainsi que ceux du Pont de Tancarville » , explique Jean Pierre, 72 ans, « Ces visites sont intéressantes parce qu’elles nous permettent de découvrir un certain nombre de choses d’un point de vue technique » .

  A ses côtés, Manfred acquiesce. ****« Je l’ai traversé plusieurs fois mais ce qui m’intéresse c’est l’intérieur du Pont. On ne se rend pas compte de sa longueur quand on le franchit » .**

"On est un peu dépassé par les demandes"

Après le visionnage d’un film sur sa construction, les visiteurs vont accéder aux Pylones, découvrir le tablier en métal installé sous la chaussée, cinquante mètres au dessus de la Seine. La vue est à couper le souffle. La visite demande de l’attention dans les parties étroites, accessibles par des échelles.

« Ce n’est pas évident » , concède David Michel, assistant technique sur le Pont de Tancarville et le Pont de Normandie, *«  * ***cela n’a pas été fait pour des visites touristiques mais pour des accès professionnels et étudiés pour la maintenance »* .   Le succès de ces visites au départ exceptionnelles est une agréable surprise pour leurs promoteurs.****

« On est un peu dépassé par les demandes » , explique Benoît Rémy, le directeur de l’Office de tourisme du Havre. «  Cela nous permettra sans doute de réfléchir avec la chambre de commerce à prolonger cette opération au-delà des 20 ans du pont. On ne peut malheureusement pas pour des raisons techniques accueillir plus de 16 personnes simultanément » . La visite demande de s'immobiliser sur une chaussée traversée chaque jour par près de 20.000 véhicules.

A LIRE AUSSI :

DOCUMENTS | Il y a vingt ans, l'inauguration du pont de Normandie PHOTOS - Vingt ans après le pont de Normandie, les plus longs ponts à haubans du monde Vingt ans du pont de Normandie : le boum du co-voiturage