Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Les agents de la RTM menacent de bloquer le trafic des bus ce lundi matin

-
Par , France Bleu Provence

Après la journée noire de samedi, sans aucun transport en commun, les conducteurs et contrôleurs marseillais pourraient de nouveau faire valoir leur droit de retrait. Ils réclament la sécurisation du dépôt Saint-Pierre. Un agent y a été agressé ce week-end.

Les bus de la RTM à Marseille pourraient rester au dépôt ce lundi matin
Les bus de la RTM à Marseille pourraient rester au dépôt ce lundi matin © Maxppp -

Marseille, France

Ce lundi matin, les bus de la RTM pourraient rester à l'arrêt à Marseille. Après l'agression d'un contrôleur samedi au dépôt Saint-Pierre, la direction de la régie avait annoncé des mesures de sécurité pour le site. Mais ce dimanche matin, le maître-chien qui devait être présent à la prise de service n'était pas là. Les agents menacent donc d'exercer une nouvelle leur droit de retrait dès ce lundi matin. 

"Les usagers vont être une nouvelle fois pris à partie, dit Tanguy Martinez, contrôleur à la RTM. C'est à cause de la direction et de son manque de réactivité. Mais aujourd'hui, on est face à des représailles des usagers qui se permettent d'entrer dans le dépôt sensé être sécurisé."

Samedi, un individu cagoulé et armé a frappé violemment un contrôleur du dépôt Saint-Pierre. En réaction, tous les conducteurs et les contrôleurs ont décidé de faire usage de leur droit de retrait. Marseille a donc été privée de transport en commun. 

Choix de la station

France Bleu