Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

A Limoges, les gilets jaunes de nouveau dans la rue ce samedi

samedi 24 novembre 2018 à 8:35 - Mis à jour le samedi 24 novembre 2018 à 19:04 Par Nathalie Col et Delphine-Marion Boulle, France Bleu Limousin

En marge de la grande mobilisation nationale à Paris, les gilets jaunes ont aussi largement occupé le terrain dans nos deux départements. A Limoges comme à Brive plusieurs milliers de gilets jaunes ont défilé dans les rues tandis que des opérations de blocages se poursuivent.

Plus de 2000 gilets jaunes étaient dans les rues de limoges ce samedi après midi.
Plus de 2000 gilets jaunes étaient dans les rues de limoges ce samedi après midi. © Radio France - Delphine-Marion Boulle

Limousin, France

Ce samedi les gilets jaunes ont encore répondu présents en Corrèze et en Haute-Vienne alors qu'une manifestation nationale s'est tenue à Paris. Plusieurs milliers de personnes ont poursuivi les actions dans nos deux départements, une partie des gilets jaunes a d'ailleurs défilé dans les rues de Brive en Corrèze mais aussi à Limoges. 

Les blocages se poursuivent en Corrèze et Haute-Vienne  

En Haute-Vienne plusieurs ronds-points sont toujours occupés près de Limoges ce samedi en fin de journée. Il s'agit de barrages filtrants, sur les ronds-points de La Valoine, de Grossereix, de Family Village, et de Romanet près du Chrono Drive.

En Corrèze entre 100 et 200 gilets jaunes sont toujours présents au rond-point de Cana sur la commune d'Ussac près de Brive. Le barrage est filtrant mais l'attente n'est que de quelques minutes. Un barrage filtrant est aussi en cours sur la zone du Teinchurier à Brive. 

A Limoges, les gilets jaunes de nouveau dans la rue

A l'image du week-end dernier, les gilets jaunes ont été au rendez-vous ce samedi dans les rues de Limoges où une grande marche était organisée. Près de 2000 personnes ont défilé. Un long cortège dans lequel se trouvaient des retraités, des jeunes mais aussi des familles avec, parfois, des enfants en poussettes. 

Des actions symboliques dans une atmosphère bon enfant

Un cortège qui n'a pas hésité à faire plusieurs pauses avec des actions symboliques comme devant la Maison de la Région. L'accès à l'hôtel de l'ancienne région Limousin a ainsi été symboliquement muré puis un "cadeau de noël" a été déposé dans la cour intérieur a destination des élus: du fumier. Une façon pour les gilets jaunes de dénoncer la manière dont ils se sentent traités par les élus et la région. Un cadeau applaudi par la foule qui a chanté La Marseillaise avant de reprendre son chemin. 

Après cette première action symbolique les manifestants se sont dirigés vers la banque de France. Les chefs de file locaux du mouvement ont prononcé à nouveau un discours pointant du doigt les difficultés et le comportement des banques. Des banques huées, comme le président de la République Emmanuel Macron visé à plusieurs reprises par le slogan "Macron Démission" scandé par les gilets jaunes. 

Une personne en garde à vue ce samedi soir 

Les esprits se sont en revanche échauffés aux abords de la Préfecture car des barrières avaient été mises en place avec la présence de plusieurs policiers. Un individu aurait alors provoqué et menacé les forces de l'ordre et des personnes ont soulevé les barrières. Les forces de l'ordre ont alors fait usage de gaz lacrymogène. L'individu a été interpellé à la fin de la manifestation et placé en garde à vue.  De son côté Pierre Buonocore l'un des organisateurs de la marche a dénoncé cet acte.

Malgré cet incident la manifestation a pu reprendre dans le calme, les organisateurs passant outre les barrières à l'aide d'un tracteur pour faire un dernier discours avant d'offrir un goûter aux milliers de gilets jaunes présents. 

Par ailleurs, ce samedi matin environ trente gilets jaunes ont  pu échanger avec la député LREM Sophie Beaudouin-Hubière à Limoges. Trois d'entre eux ont été reçus par l'élue.  Objectif : lui rappeler leurs revendication et réclamer des "résultats immédiats", alors que le président de la République doit annoncer mardi un nouveau cap pour la transition écologique et qu'une manifestation ét prévue dans l'après midi. 

Sophie Beaudouin-Hubière, députée LREM de la 1ère circonscription de la Haute-Vienne a reçu des gilets jaunes ce samedi à sa permanence de Limoges - Radio France
Sophie Beaudouin-Hubière, députée LREM de la 1ère circonscription de la Haute-Vienne a reçu des gilets jaunes ce samedi à sa permanence de Limoges © Radio France - Delphine-Marion Boulle