Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Les bus et les tramways circulent de nouveau normalement à Nantes

mercredi 25 octobre 2017 à 5:12 Par Marion Fersing, France Bleu Loire Océan

Après la journée blanche de mardi en réaction aux violences du week end, les transports en commun nantais circulent de nouveau normalement ce mercredi. Même si les conducteurs et les contrôleurs sont déçus par le peu de mesures qui leur ont été annoncées pour leur sécurité.

La circulation des tramways reprend après la journée blanche
La circulation des tramways reprend après la journée blanche © Maxppp -

Nantes, France

C'est sans doute la boule au ventre que beaucoup de conducteurs et de contrôleurs de bus et de tram reprennent le travail ce mercredi matin à Nantes. Avec aussi cette question en tête : quand aura lieu la prochaine agression et comment y faire face ? Ils sont toujours sous le choc de la succession de violences de samedi, notamment ces quatre contrôleurs frappés, violemment, à l'arrêt Duchesse-Anne.

Même si on met un policier dans chaque véhicule, ça ne changera rien !

Les deux petites mesures qui leur ont été annoncées ne sont pas suffisantes pour les rassurer. Il y aura désormais des policiers lors des contrôles de billets renforcés (ceux où les contrôleurs arrivent en nombre pour vérifier que tous les passagers ont bien un ticket) et les 60 CRS qui sont arrivés en renfort en septembre vont rester. Mais il en faut d'avantage pour les agents comme Marc et Nathalie : "on ne s'attendait pas à grand chose, on a pas eu grand chose. Comme d'habitude, on se fait balader... en attendant la prochaine fois", regrette Marc. "On est réalistes ! Il n'y a pas de solution miracle non plus ! Même si on met un policier dans chaque véhicule, ça ne changera rien. C'est un problème de société qui doit être pris en compte et pour lequel il faut trouver une solution. On ne peut pas continuer à travailler dans ces conditions." Nathalie poursuit : "il y a des arrêts de travail actuellement qui sont dus à la peur, à des choses qui sont vécues. Même des insultes verbales, ça va cinq minutes mais, quand on a ça tous les jours, on ne tient plus ! Donc, oui, je pense qu'il y a des collègues qui vont être en arrêt".

Des arrêts de travail de 7 et 15 jours

Pour ce qui est de l'enquête après l'agression de samedi à Duchesse-Anne, les deux hommes de 22 et 31 ans qui ont été arrêtés assurent qu'ils n'y sont pour rien. Ils doivent être présentés à la justice ce mercredi matin. Quand aux contrôleurs, deux ont des blessures suffisamment graves pour avoir des arrêts de travail de 7 et 15 jours.