Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Les "cars Macron" à Tours : un succès grandissant malgré un parking indigne

-
Par , France Bleu Touraine

14 compagnies d'autocars proposent des voyages à petits prix, au départ ou à destination de Tours. Des dizaines, voire des centaines de voyageurs transitent chaque jour par le parking des peupliers. Un endroit pourtant très peu adapté.

Un parking en plein soleil, sans toilettes : bienvenue sur le parking des "bus Macron" à Tours
Un parking en plein soleil, sans toilettes : bienvenue sur le parking des "bus Macron" à Tours © Radio France - ©Boris Compain

Indre-et-Loire, France

Le parking des peupliers qui fait office de gare routière à Tours pour les autocars Macron est loin de faire l'unanimité chez les voyageurs : malgré un sondage réalisé en 2017 par la compagnie "Flixbus" et qui classait Tours tout juste dans la moyenne, aucune amélioration n'a été apportée depuis. Ce parking se trouve rue Edouard Vaillant à environ un kilomètre de la gare SNCF et il voit passer beaucoup de monde car voyager en autocar coûte beaucoup moins cher que de prendre le train.

Des dizaines de voyageurs par jour, mais un seul abribus et pas de toilettes

Debout sur le trottoir Mathilde et Adèle attendent leur autocar pour Paris : "Si je m'y prends à l'avance c'est quatre euros aller retour" dit Mathilde, alors au vu des tarifs, attendre dans ces conditions ce n'est pas trop gênant même si un minimum serait appréciable. "Ce serait plus sympa de mettre au moins un banc, et un abri. On est sur un trottoir et une fois, avec un ami, on attendait un car qui avait 45 minutes de retard, il pleuvait des cordes, et il n'y avait que le tout petit abribus alors qu'on était au moins 40 personnes à attendre...et puis ça sent la pisse aussi".

Un seul abribus pour se protéger de la pluie ou du soleil - Radio France
Un seul abribus pour se protéger de la pluie ou du soleil © Radio France - ©Boris Compain

Des conditions d'attente qui ne donnent pas forcément une bonne image de la ville. Yves Massot en est conscient : "Un projet est dans les cartons" dit l'adjoint aux transports à la ville mais il ne se concrétisera pas avant quatre ans, minimum : "L'idée, c'est de _rallonger la ligne de tramway numéro 1 jusqu'à l'aéroport, pour faire de cet emplacement aérodrome + terminus tramway une véritable gare routière pour les bus Macron_, de façon à se qu'ils puissent entrer en ville facilement et en sortir sans passer par le centre-ville". 

14 compagnies d'autocars passent par Tours. Une offre qui s'étoffe chaque année un peu plus, avec actuellement une trentaine de destinations, des dizaines de villes en France et des pays étrangers comme l'Espagne, la Belgique, l'Allemagne ou le Maroc.

Choix de la station

France Bleu