Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Les cars privés surfent sur la grève des cheminots

mardi 3 avril 2018 à 20:40 Par David Aussillou, France Bleu Provence

Dès le premier jour de grève à la SNCF ce mardi, les voyageurs privés de train se sont rabattus vers d'autres modes de transports. Notamment les cars privés comme Isilines, Flixbus, et Ouibus. Toutes ces compagnies ont renforcé leurs moyens.

Les compagnies privées de cars ont doublé voire triplé leur nombre de véhicules pour les jours de grève à la SNCF
Les compagnies privées de cars ont doublé voire triplé leur nombre de véhicules pour les jours de grève à la SNCF © Maxppp -

PACA, France

Jacqueline est une habituée du train, notamment en Aix-en-Provence et Nice. A 90 ans, cette dame a pour la première fois du faire le voyage dans un car privé. Ce mardi aprés midi, premier jour de la grève des cheminots, elle découvert les bus verts et bleus de Flixbus. "Ca me stresse un peu, confie-t-elle avant de monter à bord. C'est une première pour moi". 

Deux à trois plus de cars

En prévision de la grève à la SNCF, ces compagnies privées ont monté en puissance leur dispositif habituel. Isilines double voire triple encore ce mercredi son offre, en mettant deux ou trois autocars au lieu d'un au départ de certains trajets. "On a rajouté pour toute la France une cinquantaine de bus, explique pour sa part Yves Lefranc-Morin, directeur général de Flixbus. Ils sont venus prêter main forte aux 250 véhicules qui tournent habituellement sur notre réseau". 

Nous avons autant de monde qu'un 15 août - Yves Lefranc-Morin, directeur général de Flixbus

Ces voyageurs venus du rail découvrent souvent ce mode de transport alternatif. "C'est intéressant, reconnait Jean. Déjà pour le prix. Pour le confort aussi. Et puis, ils ne sont pas en grève eux". Ce mardi, la plupart de ces cars étaient complets. Isilines, filiale du groupe Transdev, affirme avoir vu ses réservations  tripler. « C'est comparable à un 15 août » dit le directeur général de Flixbus.