Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Fusillade dans les rues de Strasbourg : l'hypercentre bouclé par la police.

Attaque mortelle à Strasbourg : ce que l'on sait

Transports

Grève continue votée à St-Lazare : peu de trains roulent en Normandie

mardi 10 avril 2018 à 15:18 - Mis à jour le mardi 10 avril 2018 à 16:25 Par Claire Briguet-Lamarre, France Bleu Normandie (Calvados - Orne), France Bleu Cotentin et France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

Officiellement la grève des cheminots ne reprend que ce vendredi. Et pourtant, seuls 3 trains sur 5 roulent en Normandie ce mardi. En fait, une partie des agents grévistes de la gare St-Lazare a voté un mouvement reconductible chaque jour. Le bazar dans les trains va donc continuer.

Un quai de gare à Paris : Saint Lazare
Un quai de gare à Paris : Saint Lazare © Radio France

Normandie, France

Pas de grève ce mardi 10 avril 2018 à la SNCF mais le trafic des trains Intercités reste très perturbé entre la Normandie et Paris. Trois trains sur cinq seulement sur les lignes Le Havre Rouen Paris et Caen Evreux Paris ce mardi.

Comment l'expliquer ? 

Allant au-delà des consignes nationales, l’AG intersyndicale de Paris-Saint-Lazare (PSL) a voté ce lundi la grève reconductible jusqu'à vendredi où le mouvement prévu deux jours tous les cinq jours prend le relais.  Une partie des grévistes entame donc une grève continue et empêchant la circulation des trains de reprendre son cours normal. 

Le syndicat majoritaire à PSL est Sud-Rail, une majorité des syndiqués grévistes décide de durcir le mouvement. 

Bras de fer

Pour les cheminots qui s'inscrivent dans ce mouvement, il est "aberrant de ne pas faire pression alors que le débat du texte sur la SNCF commence à l'Assemblée nationale". Le débat a commencé ce lundi dans l'Hémicycle. 

Il existe un foyer de lutte à St-Lazare, il faut être présent dans le bras de fer avec le gouvernement au moment où les députés examinent le texte.  David Michel, syndicat Sud-Rail à St-Lazare

Une nouvelle assemblée générale a lieu vendredi, les grévistes se réservent le droit de continuer le mouvement.

Le même mouvement de grève a été voté par l'AG de la gare du Nord.