Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Les chiffres de la sécurité routière en Gironde faussés par l'accident de Puisseguin

mercredi 27 janvier 2016 à 18:44 Par Gil Rebecca, France Bleu Gironde

3 464 morts sur les routes de France en 2015. Pour la deuxième année consécutive et malgré un nombre d'accidents en baisse, le nombre de tués augmente. Chez nous en Gironde, la tendance est à la hausse, en cause l'accident de Puisseguin.

40 morts de plus en 2015 en comptant ceux de Puisseguin
40 morts de plus en 2015 en comptant ceux de Puisseguin - Rebecca Gil

Bordeaux, France

Les chiffres de la sécurité routière de 2015 sont tombés. Moins d'accidents mais des accidents plus violents, notamment celui de Puisseguin qui a fait 43 morts le 23 octobre dernier. Il est d'ailleurs la cause de l'augmentation brutale de 65,6 % du taux de mortalité en Gironde. Mis à part cet accident, ce taux est en baisse de 4,9 %, ce qui représente 3 morts de moins sur les routes Girondines. 

Plus d'accidents, plus de morts

Contrairement à la tendance nationale, le nombre d'accidents est en forte hausse dans le département, il est de 5,7 % de plus que 2014. Idem pour les blessés et les hospitalisations, en hausse respective de 7,5 % et 2,8 %. En cause, la vitesse mais également l'augmentation du trafic, due à la baisse du prix du pétrole notamment.

Et pourtant plusieurs mesures ont été prises l'an dernier par le gouvernement, 81 en tout. Parmi elles, l'interdiction du port de l'oreillette au volant, ou encore l'abaissement du taux légal d'alcoolémie à 0,2 grammes pour les conducteurs novices. Mais pour le moment, cet arsenal législatif n'a pas encore prouvé son efficacité. Certains pointent un problème de formation, notamment chez les jeunes, que Bernard Cazeneuve souhaite renforcer.

Le problème n'est pas dans la formation mais dans le comportement des automobilistes
— Yves Albert, directeur de l'Automobile club du Sud Ouest

Yves Albert, le directeur de l'Automobile club du Sud Ouest n'est pas d'accord. "Chaque fois qu'il y a un accident dramatique comme celui de Puisseguin, on essaie de faire évoluer la réglementation. Mais la formation auto école est très bien aujourd'hui, le problème est dans le comportement des automobilistes. Tous les problèmes d'accidentologie viennent de là."

L'an dernier, il y a eu 3 464 morts sur les routes de France . Le gouvernement garde en ligne de mire l'objectif de moins de 2 000 décès sur les routes avant 2020.