Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Les conducteurs de train appelés à cesser le travail en Lorraine après un accident de train en Champagne-Ardenne

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Lorraine Nord, France Bleu Sud Lorraine

La CGT appelle les conducteurs de train de toute la France à cesser le travail, ce jeudi soir, et notamment en Lorraine, à cause de cet accident en Champagne-Ardenne mercredi, à un passage à niveau. Le conducteur, blessé, a dû gérer seul la situation, car il n'y avait pas de contrôleur à bord.

TER Lorraine à quai.
TER Lorraine à quai. © Radio France - Laurent Watrin

Lorraine, France

La CGT cheminots a appelé, ce jeudi soir, les conducteurs de train à cesser le travail. En cause, un accident en Champagne-Ardenne mercredi : un TER a percuté un camion sur un passage à niveau, à Saint-Pierre-sur-Vence. Onze personnes ont été légèrement blessées, dont le conducteur du train. Problème : c'était un train qui circulait sans contrôleur à bord. Le conducteur était donc tout seul, ce que dénonce la CGT.

1,5 km à pied pour assurer la sécurité de la circulation

Jean Riconneau, secrétaire général CGT Cheminots de Metz, raconte que "le signal d'alerte radio n'a pas fonctionné. Le conducteur était blessé à la jambe, et avec conscience professionnelle, il a quand même assuré la mission première, à savoir assurer la sécurité." Pour cela, il a dû gérer les 70 passagers, mais aussi "traiter la question de la sécurité de la circulation, et donc laisser le train et les usagers pour partir à la protection d'obstacle, c'est-à-dire marcher 1,5 km avec sa blessure pour aller mettre des agrès de protection."

Selon la CGT, la direction de la SNCF "souhaite aussi supprimer les agents d'escale"

Pour lui, cette situation est insupportable, mais il est de plus en plus fréquent de voir des trains sans contrôleur : "il est d'ailleurs prévu que le 15 décembre, la direction généralise ce type de circulation. Elle souhaite aussi supprimer les agents d'escale, qui donnent aujourd'hui l'autorisation de départ des trains en gare, et confier aussi cette responsabilité au conducteur". 

Sauf que, dit encore Jean Riconneau, le conducteur ne peut pas tout faire : "il ne peut pas à la fois conduire, observer la signalisation, s'occuper des usagers..." La CGT demande donc l'annulation de ces mesures, et le retour systématique d'un contrôleur à bord de chaque train. Attention, des perturbations sont donc à prévoir.

Les perturbations ce vendredi après-midi

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu