Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Les contrôles à la frontière entre Doubs et Suisse seront renforcés pendant un mois

jeudi 12 novembre 2015 à 7:00 Par Naïs Esteves, France Bleu Besançon

Les contrôles aux frontières vont être rétablies en France à l'occasion de la conférence internationale sur le climat, la Cop21. Les dix-sept points de passage entre le Doubs et la Suisse seront donc sous-surveillance. Les frontaliers devront patienter, plus que d'habitude.

Les contrôles des personnes seront rétablis durant un mois.
Les contrôles des personnes seront rétablis durant un mois. © Maxppp

Doubs, France

A l'occasion de la conférence de l'ONU sur le climat à Paris, le gouvernement a décidé de rétablir les contrôles aux frontières. Entre la Suisse et le Doubs, les douaniers seront donc plus présents entre ce vendredi 13 novembre et le dimanche 13 décembre. Des vérifications d'identités vont sans doute créer des bouchons. Les 31.000 frontaliers qui empruntent les dix-sept points de passage entre Doubs et Suisse devront prendre leur mal en patience.

Les frontaliers ont l'habitude de croiser les douaniers suisses. Un peu moins leurs homologues français. Pourtant, les douaniers tricolores n'ont pas abandonnés leurs postes frontières entre la Franche-Comté et la confédération helvétique. Ils contrôlent et vérifient les marchandises, puisque la Suisse n'est pas dans l'Union européenne. Mais nos voisins sont entrés dans l'espace Schengen en 2008. Depuis, les personnes peuvent circuler librement. Sauf pendant ce mois sous haute tension de la conférence internationale sur le climat. La France a donc décidée de rétablir les vérifications d'identité et de contrôler les flux migratoires.

Une mesure exceptionnelle dans un contexte de menaces terroristes et de risques de troubles à l’ordre public qui pourraient venir entacher la Cop21. Une réunion internationale sous-tension avec la présence des représentants de 160 pays et 80 chefs d'Etat rassemblés au Bourget, au nord de Paris, du 30 novembre au 11 décembre.  

Les frontaliers ralentis mais pas particulièrement visés par ces contrôles

"La cible n'est bien évidemment pas les frontaliers", précise Marin De Loze, le directeur régional adjoint des douanes en Franche-Comté. "Mais il est évident qu'aux heures de pointe, nous risquons d'avoir des ralentissements peut-être plus important qu'à l'accoutumé. Mais il faut faire confiance aux services des douanes, de la police aux frontières et à leurs homologues suisses : dans la mesure où les frontaliers ne sont pas nos cibles prioritaires, ils n'ont pas vocation à être plus contrôlés qu'à l'ordinaire", rassure Marin De Loze.

Contrôles renforcés ne veut pas dire effectifs renforcés. Les douanes vont donc travailler avec la police aux frontières et couvrir, le plus possible, les dix-sept points de passage routiers entre Doubs et Suisse, dont les plus importants : Vallorbe, Les Verrières, et Col-France. Mais les 135 douaniers de la région seront aussi plus présents le long de l'A36, dans les trains internationaux, Lyria et Thello, et dans les aéroports de Dole-Jura et de La Vèze, près de Besançon.