Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Les contrôles routiers vont être renforcés en Haute-Vienne

mardi 25 septembre 2018 à 19:13 Par Alain Ginestet, France Bleu Limousin

Le Préfet de la Haute-Vienne annonce un renforcement des contrôles routiers sur les routes du département, après une première partie d'année il est vrai très meurtrière. Les chiffres de la mortalité routière ne sont pas bons depuis le début de l'année.

Contrôle de gendarmerie ce mardi à Ambazac
Contrôle de gendarmerie ce mardi à Ambazac © Radio France - Alain Ginestet

Limoges, France

Les contrôles routiers vont être renforcés en Haute-Vienne. Annonce ce mardi du Préfet de la Haute-Vienne, Raphaël le Méauté, après il est vrai une première partie d'année 2018 très meurtrière sur les routes du département : déjà 19 morts depuis janvier, alors qu'il y en avait eu 20 sur l'ensemble de l'année 2017.

Intolérable aux yeux de Raphaël le Méauté, qui s'est rendu en personne hier sur un contrôle de vitesse du côté d'Ambazac : "_Oui, les chiffres sont mauvais, et oui il y aura des contrôles renforcés_" a-t-il expliqué sans détour. "Vous imaginez qu'on augmente de 63% le nombre de morts en Haute-Vienne, alors que dans le même temps, il baisse de 7% au niveau national" a encore indiqué Raphaël le Méauté.

Le temps de pédagogie est passé

Il n'y aura donc  plus aucune mansuétude. Le temps de la pédagogie est passé, a confirmé le Général François Bonavita, qui commande le Groupement de Gendarmerie de la Haute-Vienne. "A la faveur de la mise en oeuvre des 80 km/h, on a fait de la pédagogie, sans verbaliser, en expliquant aux gens qu'il fallait réduire la vitesse. _Certains ont bien compris le message, d'autres n'ont pas compris et continuent à rouler vite_, et causent des accidents, ou bien sont victimes d'accidents" a-t-il indiqué. 

Désormais, donc : plus de cadeau. Le renforcement des contrôles concernera aussi bien la vitesse, que le téléphone au volant, l'alcool et les stupéfiants.