Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Les cyclistes ont de plus en plus peur sur les routes d'Occitanie

-
Par , France Bleu Occitanie

La Fédération française de cyclotourisme dénonce le comportement de certains automobilistes alors que les accidents mortels se multiplient. Dans l'ex Midi-Pyrénées, les cyclistes font de plus en plus attention sur les routes. Reportage.

Les voitures et les vélos doivent mieux se partager la route, dit la Fédération de cyclotourisme
Les voitures et les vélos doivent mieux se partager la route, dit la Fédération de cyclotourisme © Maxppp - (Image d'illustration) Philippe Turpin

Midi-Pyrénées, France

"Certains automobilistes causent des accidents dramatiques." La Fédération française de cyclotourisme ne mâche pas ses mots. Dans un récent communiqué, elle dénonce la multiplication d'accidents pour les cyclistes et demande à l'Etat d'agir pour protéger les cyclistes et promouvoir le vélo.

Il y a 10 jours, le 21 juillet, un homme de 53 ans qui circulait à vélo est mort, percuté par un chauffard qui avait bu, à Castanet, près de Toulouse.

Des cyclistes de plus en plus inquiets

Et de fait, tous les cyclistes de l'ex région Midi-Pyrénées que France Bleu Occitanie a rencontré le disent : ils trouvent les automobilistes de moins en moins prudents sur les routes.

André par exemple, adore pédaler le long du canal du Midi, mais récemment "une voiture m'a touché le coude avec son rétro. Heureusement je ne suis pas tombé, mais j'ai eu peur!"

Robert lui, enfourche son vélo depuis 40 ans, mais depuis une dizaine d'années, ce Toulousain voit les choses changer. "J'essaie d'éviter les routes, surtout les petites départementales."

Mieux partager la route 

Pourtant des solutions existent, dit Michel Fontaine, président des cyclotouristes de Haute Garonne :"Dans le Gers ou le Tarn, il y a des panneaux demandant aux automobilistes de s'écarter d'au moins 1 mètre 50 quand ils doublent, il faudrait ça aussi en Haute-Garonne!"

La fédération demande à chacun "de faire attention à autrui" mais aussi des mesures d'urgences pour généraliser les pistes cyclables et développer des campagnes de prévention, notamment dans les auto-écoles.

La fédération d'Occitanie tient de son côté tout de même à souligner que les cyclistes doivent aussi faire attention. Les malaises cardiaques (3 l'an dernier en Occitanie dont 2 mortels) sont fréquents, ainsi que les chutes à cause de roues arrières touchées par exemple quand les cyclistes roulent en groupe.

Ecoutez le reportage de France Bleu Occitanie : 

Reportage avec des cyclistes d'Occitanie

Choix de la station

France Bleu