Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les cyclistes veulent faire sauter la limite de déplacement d'un kilomètre

-
Par , France Bleu Hérault

La Fédération française des usagers de la bicyclette et 15 autres organisations signent une tribune pour demander l'élargissement du périmètre des déplacements de loisirs sur l'attestation de sortie.

Pour Nicolas Le Moigne, faire du vélo pourrait adoucir le confinement.
Pour Nicolas Le Moigne, faire du vélo pourrait adoucir le confinement. © Radio France - Valentin BERTRAND

Se balader jusqu'à un kilomètre du domicile, c'est trop peu. Et a fortiori à vélo. Les cyclistes demandent donc que cette limite soit levée. Une tribune en sens cosignée par 16 fédérations sportives a été publiée le 18 novembre.

Adhérent à la Fédération des usagers de la bicyclette, Vélocité Montpellier rappelle que l'Organisation mondiale de la santé invitait, en juin dernier, à utiliser davantage le vélo pendant l'épidémie. Nicolas Le Moigne, le président du collectif, insiste d'ailleurs sur les bienfaits de la bicyclette.

Le fait d'élargir le périmètre de pratique du vélo au-delà d'un kilomètre c'est un des éléments qui permettra aux gens de maintenir leur condition physique et mentale. D'autant plus que le confinement est appelé à durer.

Pour Nicolas Le Moigne, faire du vélo pourrait adoucir le confinement.

La tribune appelle les pouvoirs publics à accorder une plus grande confiance aux citoyens. Mais au-delà des balades, le vélo s'affirme aussi comme une solution "saine et durable" pour les trajets du quotidien.

Lé vélo permet une distanciation physique naturelle, contrairement aux transports en commun. Il permet en plus de lutter contre la perte de capacité physique liée à un excès de sédentarité. Il y a des études qui ont montré qu'en 40 ans, les enfants ont perdu 25% de leur capacité physique. Ce qui est très problématique au niveau de la santé publique à moyen et long terme.

Pour Nicolas Le Moigne, faire du vélo est un bon moyen d'enrayer la diminution des capacités physiques.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess