Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Les démissions de cheminots ont fortement augmenté en Bourgogne-Franche-Comté cette année

-
Par , France Bleu Bourgogne

A la SNCF, 1025 cheminots ont démissionné en 2018, soit une augmentation de 34% sur un an. Cette tendance se confirme en Bourgogne-Franche-Comté.

Les cheminots sont de plus en plus nombreux à démissionner.
Les cheminots sont de plus en plus nombreux à démissionner. © Radio France - Aurélien Accart

Côte-d'Or, France

Les cheminots sont de plus en plus nombreux à démissionner. 1025 cheminots ont déposé leur démission en 2018. A cela s’ajoute 283 ruptures conventionnelles. En Bourgogne-Franche-Comté, les syndicats constatent le même phénomène. Il y eu au moins une vingtaine de démission en plus depuis le début de l’année. 

Ces démissions, c'est seulement dans les TER et la branche entretien et maintenance selon la CFDT.  Cela peut paraître minime, mais c'est la preuve d'un mal-être au sein de la SNCF pour Jean-Christophe Gossart, de la CGT Cheminot : "Il y a de plus en plus de collègues qui viennent nous voir car ils ne sont pas en bonne santé par rapport aux pressions de la direction pour partir." 

"La SNCF, une désillusion pour les jeunes"

Entre les faibles salaires et la suppression de certaines compensations, les jeunes cheminots sont désabusés affirme Guy Zima, de la CGT : "Les jeunes qui viennent dans l’entreprise idéalisent la SNCF. Mais une fois qu’ils sont confrontés au travail, comme dans beaucoup d’entreprises, ils s’aperçoivent que la SNCF a beaucoup évolué. Les démissions sont la conséquence d’un manque d’attachement à l’entreprise".

En Bourgogne-Franche-Comté, la SNCF doit surtout faire face à une grosse concurrence des autres entreprises. "On a des cas assez fréquents où des entreprises ferroviaires privées démarchent des salariés de la SNCF" précise Fabrice Chambellan, le secrétaire CFDT des cheminots dans la région. Il poursuit : "Ce sont des agents très formés qui l’expérience et les compétences, et les capacités pour conduire de gros travaux."

Du côté de la SNCF, le DRH de la SNCF, Benjamin Raigneau, assure dans le Parisien que le nombre de démission restent "dans la moyenne des grande entreprises".

Choix de la station

France Bleu