Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Transports DOSSIER : Brexit

Les douaniers d'Île-de-France réclament plus de moyens en vue du Brexit

dimanche 10 mars 2019 à 20:16 Par Marie Roussel, France Bleu et France Bleu Paris

Dans les aéroports d'Orly, Roissy ou en gare du Nord, le mouvement des douaniers a provoqué des retards de plusieurs heures pour les trajets en direction de Grande-Bretagne ce week-end. Les agents demandent davantage de moyens et d'effectifs, alors que le Brexit entre en vigueur début avril.

(Un morceau) de la file d'attente des voyageurs Eurostar en gare du Nord.
(Un morceau) de la file d'attente des voyageurs Eurostar en gare du Nord. © Radio France - Marie Roussel

Île-de-France, France

Un retour de vacances chaotique pour les Franciliens qui revenaient de Grande-Bretagne ce week-end. Que ce soit en gare du Nord, ou bien dans les aéroports d'Orly et de Roissy, ils ont dû attendre plusieurs heures, en raison de départs retardés. La raison ? La mobilisation des douaniers. Alors que le Brexit est censé entrer en vigueur au début du mois d'avril, ils réclament à la fois plus de moyens et plus d'effectifs, mais déplorent aussi le manque de formation des agents

Une grande "impréparation" des douaniers

"Cela fait 25 ans que les douaniers subissent réforme sur réforme, souffle Yann Kerhervé, secrétaire interrégional pour la CGT-Douanes en Île-de-France. Il y a 25 ans, ils étaient 25 000, ils sont actuellement 17 000. Et ce malgré les renforts annoncés et les 700 emplois affichés. La mise en oeuvre du Brexit, cela va être très compliqué. D'autant plus qu'on a une grande impréparation. Il y aura encore des formations pour les douaniers jusqu'au 29 mars. Quand on sait que le Brexit doit démarrer début avril, on est très inquiets." 

Les panneaux en gare du Nord affichaient des retards de deux heures ce dimanche 10 mars pour les départs Eurostar vers Londres. - Radio France
Les panneaux en gare du Nord affichaient des retards de deux heures ce dimanche 10 mars pour les départs Eurostar vers Londres. © Radio France - Marie Roussel

Pour illustrer cette inquiétude, les douaniers ont donc appliqué de manière très pointilleuse la réglementation, celle-là même qui va être mise en place avec le Brexit. Cela a donc provoqué d'immenses files d'attentes, notamment en gare du Nord ce dimanche après-midi. Les voyageurs ont attendu plus de deux heures pour embarquer dans les trains Eurostar en direction de Londres : 

A Orly, samedi matin, ces restrictions de contrôles ont touché 2500 voyageurs. "On a mis en place des actions sur différents vols, détaille Christelle Blary secrétaire régionale CGT dans cet aéroport. Notamment les vols des matins, à l'arrivée des Antilles. On avait à peu près une heure d'attente sur les arrivées. Et de trente à quarante-cinq minutes de retard sur les départs."

Les syndicats rencontrent le Ministre de l'Action et des Comptes publics Gérald Darmanin ce mardi 12 mars. Ils ne s'attendent pas à de grandes annonces, et parlent déjà de prolonger leur action.