Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les élus du Sillon lorrain relancent l'idée d'une écotaxe poids lourds

-
Par , France Bleu Lorraine Nord, France Bleu Sud Lorraine

L'idée d'une nouvelle écotaxe poids-lourds refait surface. Sa mise en place est envisagée en Alsace dès 2021 et les élus du Sillon lorrain la réclament, eux aussi, pour empêcher l'arrivée de nouveaux camions sur l'A31 déjà surchargée. Les maires de Thionville, Metz, Nancy et Épinal se mobilisent.

L'écotaxe avait été abandonnée en 2013 suite au mouvement des Bonnets rouges mais les portails sont toujours visibles sur les routes du Grand Est
L'écotaxe avait été abandonnée en 2013 suite au mouvement des Bonnets rouges mais les portails sont toujours visibles sur les routes du Grand Est © Maxppp - Thierry Gachon

Abandonnée en 2013, l'écotaxe est de nouveau sur la table des élus lorrains. Cette taxe sur les poids-lourds, enterrée sous François Hollande, est évoquée en ce moment par les élus de la région. L'année prochaine, les départements alsaciens vont fusionner pour donner naissance à la Collectivité européenne d'Alsace (CEA). Dans ses cartons, l'arrivée annoncée d'une écotaxe sur les camions traversant le territoire. L'objectif serait de désengorger l'A35 surchargée par la circulation internationale.

Pour les élus du Sillon lorrain, le transfert de trafic serait automatique et les répercussions inacceptables. Hors de question, selon eux, de voir débarquer des milliers de nouveaux camions venus d'Alsace sur l'A31, elle aussi, très encombrée.

Une motion commune adressée au gouvernement

C'est pourquoi les maires de Thionville, Metz, Nancy et Épinal ainsi que le président de la Communauté d'agglomération spinalienne réclament, à leur tour, une taxe en Lorraine. Ils en ont d'ailleurs discuté ce lundi lors d'une réunion du Sillon lorrain. Les cinq élus ont décidé d'interpeller le gouvernement. Une motion sera envoyée aux ministères concernés dans les prochaines semaines pour réclamer l'instauration d'une taxe des deux côtés des Vosges. 

C'est une question d'égalité entre les territoires, d'après le président du Sillon lorrain et maire de Thionville Pierre Cuny. "Comme une écotaxe sera bientôt mise en place sur la Collectivité européenne d'Alsace, elle doit aussi être utilisée dans l'ancienne Lorraine."

Le mouvement de contestation des Bonnets rouges en Bretagne reste dans tous les esprits mais cela ne semble pas inquiéter l'élu mosellan. "On est quand même huit ans après. On sait très bien que les problèmes de mobilités sont aujourd'hui des problèmes majeurs, et il faut les financer."

"Il faut bien que quelqu'un paie"

"Je rappelle que l'autoroute A31 est sursaturée et que le flux France-Luxembourg est exponentiel, poursuit Pierre Cuny. D'ici une dizaine d'années, on s'attend à quasiment 60.000 nouveaux frontaliers. Il faudra bien, à un moment donné, financer nos infrastructures. En ce qui concerne le tronçon Thionville-Luxembourg, l'idée est de placer un péage. Il faut bien que quelqu'un paie. Que ce soit les Lorrains ou ceux qui sont en transit qui paient l'extension de ce réseau routier ne me choque absolument pas."

D'autant que l'instauration technique de cette écotaxe ne devrait pas poser trop de problèmes. "Nous avons quand même des portails sur nos routes. Ils étaient déjà là et ils peuvent être réutilisées," ajoute le maire de Thionville.

Mais alors, qui va payer ? Pierre Cuny cible avant tout les camions étrangers, "ceux qui font le plein juste avant la frontière et qui traversent le pays sans dépenser un kopeck avant de refaire le plein en Espagne. C'est quand même la France qui entretient toutes les infrastructures routières ! Donc à un moment donné, il faut faire participer tous les utilisateurs de la route et en particulier celles et ceux qui ne travaillent pas en France et qui ne font que traverser."

"Un deux poids deux mesures"

Le maire de Nancy Mathieu Klein dénonce un "deux poids deux mesures" incompréhensible entre d'un côté une Alsace autorisée à prélever l'écotaxe et d'autres territoires qui en seraient privés. Tout en refusant l'idée d'une région Grand Est "à plusieurs vitesses", l'élu meurthe-et-mosellan rappelle que cette taxe peut également servir à financer la transition écologique. "Il s'agit d'améliorer les conditions de circulation mais aussi la qualité environnementale. Par exemples, avec l'élargissement de l'A31 en partant de la voirie actuelle, en effectuant la requalification environnementale de l'A31, ou encore en travaillant sur la diminution des nuisances sonores."

"Nous devons aussi trouver d'autres façons de se déplacer en améliorant les dessertes ferroviaires, poursuit Mathieu Klein. Je porte l'idée d'un raccordement express de Nancy, Metz et Thionville au Grand Duché. Même chose vers le sud pour raccorder la Lorraine à la LGV Rhin-Rhône. Bref, ces enjeux nécessitent des investissements importants et pour lesquels la capacité des poids-lourds en transit de contribuer à la transition écologique est un point important."

Le soutien des départements ?

Les élus mobilisés ont également l'intention de solliciter le soutien des différents présidents de départements concernés. L'envoi d'une motion commune aux ministères concernés (Transports et Territoires) sera évoquée lors de l'élection du prochain président du Sillon lorrain le 1er octobre prochain à Épinal.

Au mois d'avril 2019, le sénateur PS de Moselle Jean Marc Todeschini s'était félicité sur France Bleu Lorraine du vote d'un amendement au Sénat pour étendre la possibilité de taxer les camions sur l'A31.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess