Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Les élus écologistes de la Région veulent un débat sur la poursuite ou non du financement de l'aéroport de Tours

-
Par , France Bleu Touraine

La question est régulièrement soulevée par les écologistes de la Région Centre. Faut-il maintenir les financements à l'aéroport de Tours alors que les charges vont incomber aux collectivités publiques en 2022 ? Les verts souhaitent un débat large où l'hypothèse de la fermeture soit étudiée.

Pour les verts, les charges publiques pour faire fonctionner l'aéroport de Tours vont augmenter en 2022
Pour les verts, les charges publiques pour faire fonctionner l'aéroport de Tours vont augmenter en 2022 © Maxppp - Patrice Deschamps/NR/Maxppp

Tours, France

Les élu(e)s écologistes à la Région Centre-Val-de-Loire demandent un vrai débat sur le maintien des subventions à l'aéroport de Tours. En décembre 2018 déjà, des militants du collectif ANV Cop 21 avaient interpellé les élus sur les subventions accordées à la compagnie low-cost Ryan Air sur l'aéroport de Tours. On parlait d'une subvention de la Région d'1 million d'euros. Avec le départ de l'école de chasse en 2021, et la fin de la délégation de service public en 2022, les élus écologistes s'interrogent et s'opposent au financement d'études pour l'aménagement et le développement de l'aéroport de Tours. Nous ne disposons que peu d'éléments sur ces études, s'interrogent les élus verts.

Il est nécessaire d'ouvrir un débat sur l'opportunité de continuer à financer l'aéroport de Tours

Ils ajoutent être favorables à une véritable réflexion sur l'avenir de cet aéroport, avec toutes les éventualités possibles, y compris la fermeture. Les Verts rappellentqu'un grand nombre de charges vont bientôt retomber inéluctablement sur le trafic civil. Aujourd’hui, les collectivités (Métropole, Département, Région) paient au total 3 millions d’euros par an pour faire vivre l’aéroport de Tours, sans compter les avances (sensées être remboursées un jour) qu’elles doivent consentir pour suppléer la CCI de Touraine défaillante. Rappelant que la jeunesse manifeste pour le climat, et que les émissions de CO2 liées à l'avion ont progressé de 57% entre 2000 et 2016, les Verts considèrent qu'il est nécessaire d'ouvrir un débat sur l'opportunité de continuer à financer l'aéroport de Tours, en investissement comme en fonctionnement. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu