Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports DOSSIER : La mobilisation des forains au Mans

VIDÉOS - 500 forains mettent la pagaille au Mans, de nouvelles actions annoncées pour mardi

lundi 25 mars 2019 à 8:31 - Mis à jour le lundi 25 mars 2019 à 18:53 Par Morgane Heuclin-Reffait, Julie Le Duff et Alexandre Chassignon, France Bleu Maine et France Bleu

Comme vendredi, les forains se sont opposés aux forces de l'ordre ce lundi matin au Mans pour réclamer le retour de la fête foraine en centre-ville. Après une matinée marquée par des violences et une nouvelle journée de tensions, ils promettent de nouvelles actions dès mardi matin.

Les forains sont rassemblés au niveau de la cathédrale du Mans ce lundi matin
Les forains sont rassemblés au niveau de la cathédrale du Mans ce lundi matin © Radio France - Julie Le Duff

Le Mans, France

Après un week-end de pause, les actions des forains ont repris ce lundi au Mans. Ils sont plusieurs centaines, parfois venus d'assez loin, pour ce qui a maintenant pris la forme d'un mouvement national contre l'éviction des fêtes foraines des centres-villes. Par communiqué, le maire du Mans Stéphane Le Foll a dénoncé "une violence insurrectionnelle inacceptable". Le dialogue est rompu et aucune issue ne se fait jour. Les forains promettent de nouvelles actions pour mardi

De nouvelles actions annoncées pour mardi

18H45 : Les forains annoncent mettre fin à la mobilisation pour aujourd'hui, mais promettent qu'ils vont reprendre leurs actions dès mardi matin. En gare du Mans, les retards se résorbent peu à peu. Sur le réseau Setram, le trafic est en voie d'être rétabli entre Saint et Bellevue sur la ligne T2, et entre Saint Martin et Lafayette sur la ligne T1. Des bus de substitution ont été mis en place jusqu'à la reprise normale du service. 

Le forain interpellé tôt lundi matin a été déféré dans la journée, puis remis en liberté sous contrôle judiciaire, avec interdiction d'être en sarthe en attendant son jugement. Il est convoqué le 2 juillet prochain au tribunal correctionnel du Mans pour "rebellion en réunion". 

Retrouvez le résumé de la journée en images :

Circulation difficile sur l'autoroute au nord du Mans, pagaille à la gare

17H25 : En gare du Mans, de nombreux trains ont été supprimés et ceux qui roulent affichent de très importants retards. Sur l'autoroute A11, le diffuseur Le Mans Nord est fermé (N°7), des sorties obligatoires sont mises en place sur l'A11, l'A28 et l'A81

16H35 : Retour sur l'autoroute A11 (Paris-Nantes), au nord du Mans, pour une partie des forains, avec de nouveau des incendies. l'autoroute est coupée dans les deux sens annonce Vinci Autoroutes. En ville, des manifestants ont installé des plots en béton au milieu de la chaussée pour couper le trafic automobile. D'autres sont allés à la gare où ils ont réussi à pénétrer sur les voies mais ont été rapidement délogés par les forces de l'ordre. Le trafic ferroviaire est quand même totalement interrompu, la SNCF demande à ceux qui le peuvent de repousser leur voyage. Plusieurs TGV au départ de la gare du Mans sont supprimés, les autres trains affichent jusqu'à 3 heures de retard. 

Après une accalmie, le leader du mouvement appelle à "bloquer la ville"

15H30 : Norman Bruch s'est adressé à la foule des forains rassemblée sur la place du Jet d'eau, près de la cathédrale. Il lance un appel au calme : "ce que veut la municipalité, c'est le pourrissement, donc il ne faut pas de violence. Mais on va bloquer la ville".

Norman Bruch s'adresse aux forains et leur demande de bloquer toute la ville du Mans - Radio France
Norman Bruch s'adresse aux forains et leur demande de bloquer toute la ville du Mans © Radio France - Ruddy Guilmin
Plusieurs centaines de forains sont rassemblés au Mans en milieu d'après-midi  - Radio France
Plusieurs centaines de forains sont rassemblés au Mans en milieu d'après-midi © Radio France - Ruddy Guilmin

15H : Les représentants du mouvement ont quitté les Jacobins, mais contrairement à ce que nous avions indiqué dans un premier temps, ils n'ont pas été reçus, simplement en contact téléphonique avec le cabinet. Les forains restés sur la place attendent de savoir ce que va donner cette prise de contact pour décider d'éventuelles nouvelles actions. 

120 gendarmes mobiles et 500 forains au Mans

14H30 : La préfecture de la Sarthe annonce que le vice-président du syndicat Cidunati a été interpellé tôt ce lundi matin, Stéphane Dubief ayant tenté d'aller au contact des gendarmes mobiles au moment où ceux-ci prenaient position aux abords des Jacobins. Il se trouve actuellement en garde à vue. Par ailleurs, Nicolas Quillet, le préfet de la Sarthe, indique que les négociations ne pourront reprendre "tant qu'il y a de la violence". Il estime le nombre de forains présents au Mans à 500 et précise que deux escadrons de gendarmes mobiles au complet, soit 120 personnes, ont été déployés. 

Le trafic des trains a pu reprendre en gare du Mans mais le trafic du tram et des bus reste très perturbé

14H20 : Plusieurs centaines de forains sont de nouveau rassemblés au pied de la cathédrale du Mans, dans l'attente des consignes des leaders du mouvement. Il n'y a pas eu d'autre confrontation avec les forces de l'ordre depuis le début de la matinée. L'objectif semble être une nouvelle fois de tenter de rentrer dans la mairie, comme vendredi dernier, mais Normand Bruch, le président du syndicat Cidunati, prône plutôt une stratégie de blocage. 

Plusieurs centaines de forains sont rassemblés au pied de la cathédrale du Mans ce lundi 25 mars en début d'après-midi - Radio France
Plusieurs centaines de forains sont rassemblés au pied de la cathédrale du Mans ce lundi 25 mars en début d'après-midi © Radio France - Ruddy Guilmin

Le ministre de l'intérieur condamne les violences

14H : Une conférence de presse se tient en ce moment à la préfecture de la Sarthe. C'est la première fois que le préfet Nicolas Quillet prend directement la parole depuis que le mouvement des forains s'est durci au Mans, il y a presque une semaine : jusqu'ici, la préfecture a publié uniquement quelques communiqués de quelques lignes.

Le ministre de l'intérieur Christophe Castaner a réagi via son compte Twitter à la situation au Mans, condamnant "des attaques d'une violence inouïe". 

De multiples actions et blocages

12H30 : Des cars de substitution commencent à être mis en place au départ de la gare du Mans, où le trafic des trains est suspendu en raison de la présence d'environ 200 forains sur les voies. "On a tout notre temps", disent les manifestants. Le millier de passagers qui se trouvaient à bord de deux TGV en provenance de Lille ont dû descendre en pleine voie pour rejoindre le hall d'accueil. Des barrages sont en cours au rond-point de l'Océane, à l'entrée de l'A11, et sur l'A28 au rond-point d'Auvours. Le tunnel des Jacobins est toujours bloqué. 

Des forains ont de nouveau envahi les voies en gare du Mans ce lundi 25 mars - Radio France
Des forains ont de nouveau envahi les voies en gare du Mans ce lundi 25 mars © Radio France - Alexandre Chassignon

11H : Une centaine de forains est toujours rassemblée aux Jacobins, alors que plusieurs petits groupes se dispersent en ville. D'autres manifestants sont toujours en action sur la rocade et sur l'autoroute.

A 11H le lundi 25 mars, une centaine de forains est rassemblée aux Jacobins. Le reste des manifestants s'est dispersé par petits groupes dans plusieurs endroits de la ville.  - Radio France
A 11H le lundi 25 mars, une centaine de forains est rassemblée aux Jacobins. Le reste des manifestants s'est dispersé par petits groupes dans plusieurs endroits de la ville. © Radio France - Alexandre Chassignon

Trafic SNCF à l'arrêt, importantes pertubartions pour les bus et le tramway

Le trafic des trains est suspendu en gare du Mans en raison de la présence d'une centaine de forains sur les voies, et ce sont maintenant les deux lignes de tramway du Mans qui sont perturbées par les actions des forains.

Invité de France Bleu Maine ce lundi, Jean-Paul Pringuet, le directeur de la Setram, est revenu sur les difficultés d'assurer le service des transports en commun de l'agglomération du Mans depuis le début du mouvement des forains, mais aussi lors des manifestations de gilets jaunes. Le coût des services de remplacement est supporté intégralement par la Setram, précise Jean-Paul Pringuet, qui explique que s'il devait être assuré quotidiennement il se chiffrerait à 200 000 euros par an.

Via son compte Twitter, la Secrétaire d'état Marlène Schiappa, élue au Mans depuis 2014, condamne les actions des forains. Elle appelle à rétablir le dialogue, qui pour l'instant est rompu malgré les propositions formulées ce week-end par la municipalité

10H40 : En plus des barrages filtrants sur l'autoroute A11, la préfecture de la Sarthe informe d'un blocage de la rocade nord en direction du centre-ville du Mans. Une partie des forains quitte les Jacobins à pied en direction de la gare, certains portent des barres de fer et des boucliers improvisés ; jeudi soir et vendredi soir, ils étaient descendus sur les voies, ce qui avait paralysé le trafic ferroviaire pendant plus d'une heure à chaque fois et entraîné de nombreux retards de train. 

Une partie des forains se rend à la gare du Mans à pied, tandis qu'un autre groupe tient toujours la place des Jacobins et que d'autres ont l'intention de bloquer les entrées de la ville - Radio France
Une partie des forains se rend à la gare du Mans à pied, tandis qu'un autre groupe tient toujours la place des Jacobins et que d'autres ont l'intention de bloquer les entrées de la ville © Radio France - Christelle Caillot

10H30 : Des manifestants effectuent à nouveau des barrages filtrants avec incendie sur l’A11 au niveau du diffuseur de Le Mans-Nord (n°7) et du kilomètre 171, selon Vinci Autoroutes. "Cet événement entraîne la coupure de l’autoroute A11 dans les deux sens (Nantes-Paris et Paris-Nantes) et des perturbations importantes de la circulation dans le secteur du Mans. Les mesures de gestion de trafic ont été mises en place pour permettre aux conducteurs circulant sur l’A11, l’A28 et l’A81 d’éviter la zone". Par ailleurs, des auto-écoles se mobilisent également au Mans ce lundi pour protester contre la réforme du permis de conduire, ils étaient rassemblés tout à l'heure au niveau du rond-point d'Auvours. 

10H : La tension retombe, après plus d'une heure d'affrontements entre forains et forces de l'ordre. Les forains, casqués, discutent avec Norman Bruch, l'un des leaders syndicaux du mouvement. De l'autre côté du rond-point en haut du tunnel Wilbur Wright, où les pompiers sont intervenus pour éteindre un feu de caravane, les gendarmes mobiles leur font face. 

Nos confrères de Sweet FM ont pu filmer le moment où des forains ont tenté de projeter cette caravane en feu vers les forces de l'ordre.

Pour la cinquième journée de mobilisation des forains, le centre-ville du Mans s'est retrouvé noyé dans les fumées des incendies et des lacrymos - Radio France
Pour la cinquième journée de mobilisation des forains, le centre-ville du Mans s'est retrouvé noyé dans les fumées des incendies et des lacrymos © Radio France - Alexandre Chassignon

Une Mancelle apeurée raconte à France Bleu Maine qu'elle est tombée nez-à-nez avec des manifestants qui descellaient des pavés dans la Cité Plantagenêt alors qu'elle se rendait à son travail. 

La mairie du Mans évacuée, les syndicalistes du Cidunati "ont perdu la raison" selon Stéphane Le Foll

9H15 : Le maire du Mans Stéphane Le Foll s'exprime ce lundi matin par communiqué : "Ce matin les forains s’affrontent aux forces de l’ordre, ils ont basculé dans une violence insurrectionnelle inacceptable. La mairie a du être évacuée à nouveau car elle est directement visée par les forains qui veulent tout détruire. Les syndicalistes du Cidunati ont perdu la raison. Il n’y a plus aucun respect ni des institutions, ni des personnes. L’état de droit est directement mis en cause par les syndicalistes dont Monsieur Bruch qui vient de l’extérieur de notre ville. Je demande à l’Etat d’assurer la protection de la mairie qui est la maison de toutes les Mancelles et les Manceaux".

8H : Les forains reprennent leurs actions de blocage ce lundi matin au Mans pour réclamer la possibilité d'installer leurs manèges sur le parking aérien des Quinconces. La mairie a fait de nouvelles propositions dimanche soir pour une fête foraine en septembre au Panorama : les forains les ont rejetées.

Le tunnel rue Wilbur Wright est totalement bloqué - Radio France
Le tunnel rue Wilbur Wright est totalement bloqué © Radio France - Christelle Caillot

Ils bloquent la circulation ce matin sur la rue Wilbur Wright (le tunnel menant à la cathédrale) et au niveau des ateliers municipaux. Une dizaine de fourgons de forces de l'ordre sont présents sur place.

Les forces de l'ordre sont présentes en masse aux abords de la cathédrale - Radio France
Les forces de l'ordre sont présentes en masse aux abords de la cathédrale © Radio France - Christelle Caillot

Bus et tram perturbés

En raison de cette mobilisation, le tramway ne passe pas entre Préfecture et Bellevue sur la T2. Des bus-relais sont mis en place.

Les autres bus dans le centre-ville sont déviés.