Transports

INFOGRAPHIE - Les gants deviennent obligatoires pour les conducteurs et passagers de deux-roues

Par Raphaël Godet, France Bleu mardi 20 septembre 2016 à 11:24 Mis à jour le samedi 19 novembre 2016 à 21:00

A partir du 20 novembre, les forces de l'ordre pourront contrôler le port de gants.
A partir du 20 novembre, les forces de l'ordre pourront contrôler le port de gants. © AFP - KENZO TRIBOUILLARD

À partir de ce dimanche 20 novembre, les conducteurs de motos, scooters, quads ou mobylettes devront porter des gants. Même obligation pour les passagers. Une infraction entraînera une amende de 68 euros et un point retiré sur le permis.

Après le casque, obligatoire depuis 1973, c'est au tour des gants de devenir obligatoires pour chaque motard. Ce sera le cas à partir de ce dimanche 20 novembre. Cette nouvelle réglementation a pour but, est-il écrit dans le décret, de "limiter les blessures graves aux mains et aux avant-bras".

Qui est concerné ?

Tous les usagers de deux-roues motorisés. Motos, scooters, quads, mobylettes... Ainsi que leur passager. En revanche, cette obligation ne concerne pas les engins équipés d'une ceinture de sécurité et de portière.

Quel type de gants ?

Les gants doivent être homologués à la norme européenne "CE".

Que risque le contrevenant ?

A partir du 20 novembre, les forces de l'ordre pourront procéder à des contrôles. Le non-respect de cette nouvelle réglementation pourra être puni par une amende de 68 euros et la perte d'un point du permis de conduire pour le pilote.

Quel est l'objectif ?

Selon la Sécurité routière, les blessures aux mains sont très fréquentes chez les conducteurs de deux-roues. Cela s'explique : le premier réflexe est de les mettre en avant en cas de projection au sol. Lors d'un accident, avec des gants épais, les blessures aux mains sont atténuées ou évitées dans 95 % des cas pour les motocyclistes et 87 % des cas pour les cyclomotoristes, selon une étude MAIDS (Motorcycle Accident In Depth Study). A ce jour, selon une enquête TNS Sofres, seuls 12 % des utilisateurs de deux-roues motorisés en France roulent sans gants adaptés.

En 2015, 43 % des blessés graves sur la route, soit environ 12.000 personnes, sont des utilisateurs de deux-roues motorisés, alors qu'ils représentent moins de 2 % du trafic, selon la Sécurité routière.

   - Aucun(e)
-