Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Les gendarmes de Côte-d'Or sont mobilisés sur les routes durant le week-end de la Toussaint

jeudi 1 novembre 2018 à 16:30 Par Stéphane Parry, France Bleu Bourgogne

Les policiers et les gendarmes sont mobilisés pendant le week-end de la Toussaint, l'un des week-end les plus meurtriers de l'année. En Côte-d'Or, les gendarmes ont mené des contrôles sur l'aire de Brognon sur l'autoroute A 31.

Les gendarmes et les policiers de Côte-d'Or sont ce week-end sur les routes pour rappeler  aux automobilistes les règles de sécurité
Les gendarmes et les policiers de Côte-d'Or sont ce week-end sur les routes pour rappeler aux automobilistes les règles de sécurité © Maxppp - photo illustration

Dijon, France

Prudence si vous circulez ce week-end. Traditionnellement, le week-end de la Toussaint est l'un des plus meurtriers sur les routes, "c'est en partie à cause du changement climatique, il fait nuit plus tôt et avec la pluie, les routes sont glissantes," fait remarquer le capitaine Johan Vaniambourg, commandant en second de l'EDSR (escadron départemental de sécurité routière) de Côte-d'Or. Ce que confirme Frédéric Sampson, le directeur de cabinet du préfet de Côte-d'Or : "ce sont surtout les piétons qui sont victimes d'accidents graves à cause de la baisse de la luminosité." En revanche, et c'est plutôt une bonne nouvelle, le nombre de tués sur les routes de Côte-d'Or est en baisse en 2018 par rapport à 2017 à la même époque. Au 31 octobre, on déplorait 19 tués contre 30 l'an passé. 

"Le nombre de tués sur les routes de Côte-d'Or est en baisse en 2018 par rapport à 2017 à la même époque" - Frédéric Sampson, directeur de cabinet du préfet de Côte-d'Or

Davantage de prélèvements aux stupéfiants

Installé sur l'aire de Brognon sur l'autoroute A31 avec ses collègues gendarmes, le capitaine Vaniembourg fait le point sur les comportements des automobilistes côte-d'oriens : "la conduite sous l'emprise de l'alcool et des stupéfiants reste la première cause d'accidents graves devant le non respect des priorités, la vitesse et les fautes d'inattention."Que les prises de produits stupéfiants soient devenus l'une des premières causes d'accidents graves n'est pas vraiment une surprise, "grâce aux progrès des techniques de prélèvement, les contrôles sont de plus en plus efficaces et positifs," note le commandant de gendarmerie. 

Ainsi lors des contrôles effectués sur l'autoroute A 31, les gendarmes ont constaté dix excès de vitesse allant de 151 km/h à 169 km/h. Un conducteur de nationalité hollandaise s'est vu retirer son permis sur le champ car en plus de la vitesse (168 pour 130), il était positif aux amphétamines et au cannabis. Le véhicule a été immobilisé sur les lieux du contrôle.

Bilan pour l'ensemble des unités de gendarmerie du département mobilisé le 31 octobre

  • 76 infractions pour excès de vitesse de relevé sur l'ensemble des postes (le réseau autoroutier et secondaire). Aucun excès de vitesse à plus de 40 km/h au dessus de la limitation .
  • 3 infractions pour conduites sous l'emprise de stupéfiants (cannabis et amphétamines).
  • 21 infractions pour conduite d'un véhicule avec un téléphone tenu en main.
  • 8 infractions pour non-port de la ceinture de sécurité.
  • 7 infractions pour non-respect de l'arrêt imposé par un stop et 4 pour non-respect de la priorité  sur un rond-point.