Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Les gendarmes du Tarn-et-Garonne dénoncent une baisse de la vigilance de la part des automobilistes

mercredi 16 mai 2018 à 6:05 - Mis à jour le mercredi 16 mai 2018 à 8:22 Par Stéphane Garcia et Bénédicte Dupont, France Bleu Occitanie

Dans le Tarn-et-Garonne, le nombre d’accidents est en importante augmentation par rapport à l'an dernier. Une urgence qui a poussé les gendarmes à poster un message sur Facebook pour sensibiliser les automobilistes.

Cette année en Tarn et Garonne, l'alcool est présent dans un accident corporel sur quatre
Cette année en Tarn et Garonne, l'alcool est présent dans un accident corporel sur quatre © Maxppp - Maxppp

Montauban, France

Un coup de gueule. Dans un post Facebook, la gendarmerie du Tarn-et-Garonne, dénonce une baisse de la vigilance de la part des automobilistes. Cette année, par exemple, le nombre d’accidents est en importante augmentation dans le département : +50 % de blessés.  Entre le 1er janvier et le 30 avril, 74 personnes ont été blessées dans des accidents, contre 50 en 2017 à la même époque.

Les gestes qui ne pardonnent pas : rouler trop vite, avoir bu, ne pas s'attacher

Ils évoquent des conduites parfois dangereuses : dans un accident corporel sur quatre l'alcool est présent. La vitesse est également sur le podium des facteurs de mortalité sur les routes, surtout lorsqu'il pleut ou que les conditions météo ne sont pas idéales. Une majorité d’accidents concernent des conducteurs du troisième âge. 

Autre fait notable : le port de la ceinture n'est toujours pas un réflexe dénonce le Capitaine Blanc, il commande l'escadron départemental du Tarn-et-Garonne. "C’est une triste réalité. Sur les six accidents mortels, quatre des personnes tuées n’avait pas leur ceinture de sécurité. Lors des services on constate beaucoup de personnes qui ne sont pas attachées. Que ce soit des parents qui n’attachent pas leurs enfants ou des adultes eux-mêmes qui parce qu’ils ont une petite course, refuse de la mettre correctement".

En Tarn-et-Garonne, les deux tiers des accidents mortels depuis janvier auraient pu être évités si les personnes s'étaient attachées

Quelles solutions ?

En octobre 2007, Brigitte Jenni, une habitante de Goudourville près de Valence d'Agen a perdu son fils Guillaume, 23 ans. Sa voiture s'est encastrée dans un arbre. Depuis, cette auxiliaire de vie scolaire a créé l'association "Gui-gui pour la vie" qui tient chaque semaine une permanence en mairie de Valence d'Agen pour écouter et accompagner les proches de victimes de la route. Elle fait aussi de la  prévention.

Je connais des gens qui prennent un traitement médical lourd et qui continuent à conduire. Je crois aussi qu'il faut instaurer des stages de remise à niveau pour les personnes âgées qui perdent leurs réflexes même si ce ne serait pas très bien perçu de leur part.

L'INVITÉE EN UN CLIC - Brigitte Jenni, présidente de l'association "Gui-gui pour la vie", avec Bénédicte Dupont (6'28'')

L'association de Brigitte Jenni sera présente ce mercredi à Valence d'Agen. - Aucun(e)
L'association de Brigitte Jenni sera présente ce mercredi à Valence d'Agen. - Gui-gui pour la Vie

Les forces de l'ordre sont moins présentes, j'ai l'impression. Ils ont fait une fixation sur les radars. Il faut sanctionner les chauffards, mais on a besoin de plus de dialogue pour ceux qui commettent de petites infractions.

En Haute-Garonne, après un début d’année encourageant, les 15 premiers jours de mai ont été meurtriers sur les routes. Huit morts supplémentaires qui portent le bilan à 22 morts sur les routes depuis le 1er janvier. Côté Aveyron, si le nombre d'accidents est le même par rapport à l'an dernier (39), quatre personnes de plus sont mortes sur les routes et huit personnes supplémentaires ont été blessées par rapport à l'an dernier.