Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

En 2019, la Région Bourgogne-Franche-Comté et la SNCF vont débourser 183 millions d'euros pour moderniser les lignes TER

lundi 7 janvier 2019 à 21:49 Par Stéphane Parry, France Bleu Bourgogne, France Bleu Auxerre, France Bleu Belfort-Montbéliard et France Bleu Besançon

183 millions d'euros, c'est le montant des travaux prévus en 2019 sur les lignes TER en Bourgogne Franche-Comté. Une grande partie de ces travaux concerne la modernisation de la signalisation des voies. D'autres travaux de sécurisation sont prévus. Ils concernent le renouvellement des voies.

TER en gare de Dijon
TER en gare de Dijon © Radio France - Jacky Page

Dijon, France

En matière de travaux, la priorité de la SNCF, ça reste la sécurité. Qui dit sécurité ferroviaire, dit travaux de renouvellement des voies, changement des aiguillages ou encore des ballasts. La SNCF va débourser en 2019, 5 millions d'euros pour renouveler les aiguillages en gare de Dijon. 

La sécurisation des voies ça passe aussi par la suppression des passages à niveau. Sept doivent être supprimés en 2019. Huit autres seront automatisés, pour un coût de 4 millions d'euros. 

La moitié des retards proviennent d'un défaut de signalisation 

L'autre grande priorité de la SNCF, c'est que les trains arrivent à l'heure. "La moitié des retards proviennent d'un défaut de signalisation," affirme Jérôme Grand, le directeur SNCF Réseau en Bourgogne-Franche-Comté.C'est la raison pour laquelle, plus de 41 millions d'euros de travaux vont être consacrés à la modernisation de la signalisation entre Laroche-Migènes (Yonne) et Blaisy-Bas (Côte-d'Or), c'est la ligne qui relie Paris à Dijon.

De gauche à droite, Michel Neugnot, vice-président de la région Bourgogne-Franche-Comté en charge des transports, Jérôme Grand, le directeur SNCF Réseau et Nathalie Daussy, adjointe au SGAR - Radio France
De gauche à droite, Michel Neugnot, vice-président de la région Bourgogne-Franche-Comté en charge des transports, Jérôme Grand, le directeur SNCF Réseau et Nathalie Daussy, adjointe au SGAR © Radio France - Stéphane Parry

Aucune ligne ne sera supprimée en Bourgogne-Franche-Comté - Michel Neugnot, vice-président de la région Bourgogne-Franche-Comté

Des travaux d'accessibilité dans les gares de Bourgogne-Franche-Comté sont aussi prévus en 2019. Cela concerne les gares de Lons-Le-Saulnier, Cosne-sur-Loire, Belfort et Dole. Pour la gare de Dijon, il va falloir attendre l'été 2020 et 2021. A ceux qui craignent des fermetures de ligne en 2019, Michel Neugnot a été très clair : "aucune ligne ne sera supprimée en Bourgogne-Franche-Comté," affirme le vice-président de la région Bourgogne-Franche-Comté. 

Enfin, la gare de triage de Gevrey-Chambertin point stratégique pour le développement du fret depuis le port de Marseille, va aussi être rénovée pour un montant de 2 millions d'euros.

Le montant des travaux en euros par départements en 2019: 

  • Côte-d'Or : 52 millions 
  • Saône et Loire : 21 millions 
  • L'Yonne : 20 millions 
  • La Nièvre : 20 millions 
  • Le Jura : 40 millions 
  • Le Doubs : 25 millions
  • La Haute-Saône : 5 millions
  • Le territoire de Belfort : 15 millions